Etude de cas art and surf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1537 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ETUDE DE CAS N°1
ART AND SURF

Présentation de la société

Art and Surf est une société créée en 1967, par Mr Shepard, un australien venu découvrir l'Europe, qui souhaitait développer le surf dans la région des Landes.
Il achète donc un local et de petits équipements pour commencer son activité de « shaping » sur les planches de surf. Il constitue donc une SARL puis décide de passer enSociété Anonyme en 1986 au capital de 500000 francs. Actuellement, le capital est de 1500000 francs dont 99 % détenu par la famille Shepard.

Aujourd'hui, son fils est le Directeur Général de l'entreprise, qui compte 2 usines, l’atelier d’origine qui se situe à Capbreton, ainsi qu'une nouvelle, plus récente à St-Vincent de Tyrosse.
La société fabrique et assure la commercialisation de planchesde surf et d’articles de surf dont des éléments textiles.

L’analyse externe de l’entreprise

Les opportunités | Les menaces |
- L’avenir des sports de glisse est en croissance constante, - Starification des sportifs, le fait que le milieu du surf devient de plus en plus médiatique, - La Fédération Française de Surf note une progression de 5 à 10 % par an du nombre delicenciés, - Il y a entre 50000 et 60000 pratiquants réguliers en France, - On constate un développement des stages de surf, de l’apprentissage du surf durant les vacances, - Vente de 30000 planches de surf par an, - C’est un marché qui se concentre au même endroit, sur les côtes, - On observe de nouveaux lieux de pratique. | - La concurrence est importante, - Le surf connaît une progression pluslente en tant que pratique sportive, - De nouveaux arrivants chaque année et de plus en plus de petites tailles, et des étrangers : Espagne, Portugal, France, - C’est un phénomène saisonnier, donc de courte durée, - On observe 15 ateliers du même secteur dont 3 qui ont le même volume de production qu’Art and Surf, - En 2000, 1/3 du marché des planches de surf est pris par Bic Sport, - Les Shapers sontconfrontés à une énorme concurrence, - La clientèle n’est pas si fidèle : l'effet de mode peut faire qu’ils se tournent vers la concurrence, - 5 entreprises multinationales spécialisées dans le textile se mettent à commercialiser des planches de surf, - On constate un coût élevé des matières premières, - L’entreprise Rusty qui est leader mondial de la planche de surf pour mer et neige. |L’analyse interne de l’entreprise

Les forces et faiblesses de l’entreprise

Les forces | Les faiblesses |
- Capital de 500000 francs, - C’est une entreprise qui se diversifie avec le développement d’une gamme textile, - La loi Robien a permis l’embauche de 3 personnes supplémentaires, aujourd’hui, on compte 22 employés à temps plein, - Chiffre d’affaire de 21000000 francs, -Importation d’Europe, des Etats-Unis, - L’entreprise a une bonne notoriété, - Parc à véhicule. | - Usine A : locaux trop petit, mal desservie |

Les forces et faiblesses de la fonction commerciale

Les forces | Les faiblesses |
- Chacun des commerciaux agit sur une zone spécifique, - Embauche d’Amaya Lesbat, - Produits reconnus depuis plus de 30 ans, - Une clientèleétrangère qui vient à l’entreprise, - Délai d’1 mois avant livraison passé à 3 semaines, - Escompte de 2 % pour les bons clients, - Flotte de transport qui assure les livraisons de produits et d’approvisionnements. | - Les commerciaux rendent compte de façon informelle au directeur général, - Ils rencontrent les équipes le vendredi, (2ème et 4ème du mois), - Les zones de certains vendeurs sechevauchent, - Pas de budget, ni de moyens humains pour s’occuper de la partie sponsoring, - Aucune réelle volonté de se développer sur le marché international, - Aucune usine présente dans le village du surf, - Pas de politique de remise, - Durant la période estivale, les délais de livraison ne sont pas respectés, - Pas de SAV pour certains clients. |

Les forces et faiblesses de la...
tracking img