Etude de cas berlitz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de cas Berlitz
Présentation de Berlitz

Berlitz est une entreprise dans laquelle j’ai travaillé et effectué un stage au service administratif. Berlitz, société anonyme, est une entreprise internationale prestataire de cours de langues et de formations interculturelles, présente dans plus de 550 succursales dans plus de 70 pays dans le monde. Berlitz International SA est depuis 2001 unefiliale du groupe japonais Benesse côté en Bourse à Tokyo. La fusion avec
Benesse, société d'édition japonaise spécialisée dans les cours par correspondance et les outils d'apprentissage des langues, permet une bonne complémentarité des compétences. Benesse possède deux tiers des actions Berlitz et un tiers des actions est détenu par des actionnaires publics. Elle possède une bonne réputationdans l'enseignement des langues étrangères grâce à sa propre méthode pédagogique crée en 1878 par Maxilian Berlitz.

Celle-ci préconise l’utilisation exclusive de la langue étrangère dès la première heure. Le même matériel est produit aux Etats-Unis et utilisé dans tous les centres de tous
les pays. Les formateurs sont entrainés à la méthode Berlitz au sein de Berlitz. Son secteur d’activitéest la formation linguistique et la formation interculturelle sur place ou en e-learning : .formation linguistique en groupe ou individuelle au centre linguistique (adultes, adolescents, enfants) .formation linguistique au sein de l’entreprise : en groupe ou en individuel .camps de vacances .formation interculturelle en groupe ou individuelle, séminaires Berlitz Business Berlitz Suisse En 2006,Berlitz Suisse a généré un chiffre d'affaires global de 13,9 millions de francs suisses. Il existe 9 Business Unit en Suisse comportant 300 collaborateurs. J’ai travaillé pour le centre de Lucerne et de Zoug gérés par une seule directrice et comportant 22 salariés : 1 responsable marketing et vente, 1 responsable formation et pédagogie, 17 enseignants, 3 employés de bureau. Le personnel est enmajorité constitué d’expatriés et de 5 Suisses d’âge variant de 23 à 54 ans. On constate une diversité des formations et des expériences des enseignants. Il n’y a pas de service ressources humaines en Suisse. Berlitz externalise sa fonction paie. La fonction Ressources Humaines est assurée par le directeur de chaque business unit de chaque ville. Celui-ci est polyvalent et sous la responsabilité dudirecteur Suisse, lui-même sous la direction du directeur Europe. Concernant la rémunération, les enseignants sont payés à l’heure selon une grille d’ancienneté et les autres salariés reçoivent un salaire fixe. Les coûts du trajet sont remboursés seulement pour les déplacements entre le centre et l’entreprise. Une prime de fin d’année est calculée selon l’ancienneté. Il existe aussi une prime pourl’ancienneté après 10 ans et pour une naissance. Il n’y a pas de représentant du personnel. Les grèves sont rares en Suisse. Les relations de conflits entre employeurs et salariés se résolvent par la négociation pacifique. Berlitz a obtenu une certification qualité Suisse « Eduqua ». Concernant la responsabilité sociale, la « Fondation de formation Berlitz pour les enfants » soutient des projetsde formation en Afrique et en Roumanie pour les enfants défavorisés.

a) Quels sont les objectifs stratégiques de la GRH ? les axes d’amélioration des performances ? Les principaux indicateurs du DRH ? Les objectifs stratégiques RH s’alignent avec la vision et la stratégie de l’entreprise à savoir : - être leader sur le marché de la formation linguistique en Suisse - augmenter le chiffred’affaire - se différencier des concurrents par la méthode propre à Berlitz - maintenir et accroître l’image de marque de l’entreprise Le principal objectif stratégique RH est de disposer de salariés compétents et motivés. Les axes d’amélioration des performances : - Processus recrutement : avoir une meilleure réactivité Berlitz recrute selon les besoins actuels et à venir. Dès qu’il n’y a pas assez...
tracking img