Etude de cas danone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CAS DANONE

Fatou DIOKHANE
Clotilde NDIAYE
Patricia POKOU
3a3 Groupe c

PLAN

INTRODUCTION

I. HISTORIQUE

II. DIAGNOSTIC

A. SWOT

B. HYPOTHESES STRATEGIQUES

III. ANALYSE SELON MC KINSEY

A. LES 7 S DE MC KINSEY

B. BILAN

INTRODUCTION

DANONE est une entreprise spécialisée dans le secteur alimentaire, il un est des leadersmondiaux de l’industrie alimentaire.
L’objectif du groupe DANONE demeure une internationalisation croissante en conservant une place de leader sur des domaines d’activités bien définis, et ceci avec l’appui d’une plate forme géographique équilibrée et déterminé, à l’avance, des ventes.

La mission qu’il s’est assigné est d’apporter partout dans le monde des aliments saints, équilibrés, ayant bongoût tout en étant idéal pour la croissance des plus petits et la santé de tous.

Aujourd’hui le groupe DANONE est présent dans 120 pays à travers le monde avec un effectif de 100560 salariés, dont 87.79 % en dehors de la France.

L’enjeu pour DANONE est de savoir comment concilier sa performance économique et ses attentes multiples en terme de recherche et développement, et responsabilitésociale, et ceci dans un contexte international .

I. HISTORIQUE

La fusion de DANONE avec BSN ( qui est le n° 1 mondial de la bière, des eaux minérales et des aliments infantiles) en 1973, a été pour le groupe DANONE le commencement d’une belle histoire.
En effet, DANONE avait pour objectif : Un développement plus accru en Europe voir même a travers le monde et BSN, quand à luidésirait bénéficier des retombées positives que pouvait lui apporter une croissance externe.
Puis, l’évolution du contexte internationale, fut réduit avec notamment l’éclatement de la guerre de Kippour en 1973. Le choc pétrolier qui suivi, contribua à faire chuter la croissance européenne et, à l’instar des autres entreprises le groupe en subit des conséquences assez négatives.
Ildécida donc de changer de stratégie. De se focaliser uniquement sur l’alimentaire.

Dans les années 1980, il va devenir omniprésent en Europe du sud, en Angleterre, et en Allemagne par le moyen de rachat, de partenariat et de joint-venture.

L’acquisition de GENERAL BISCUIT en 1986 et des filiales européennes de NABISCO en 1989 va lui permettre d’avoir un portefeuille de marque debiscuit bien développer.
En moins de 20 ans, la politique européenne du groupe fait de lui le troisième sur le plan de l’alimentaire en europe.

En novembre 1989, la chute du mur de Berlin constituera une aubaine pour le groupe qui verra ainsi un nouveau marché s’ouvrir à lui. Il va tenter une politique d’extension vers l’Est, et consolider dans le même temps son implantation dans la partieOuest de l’Europe en prenant le contrôle de plusieurs sociétés spécialisées dans le biscuit.

L’année 1993 va être l’une des plus déterminante dans sa politique de développement internationale, dotant plus qu’il va se doter d’une branche spécialisée dans l’exportation et va miser également sur les acquisitions et les partenariats en Asie, en Amérique latine, en Afrique du sud, mais aussidans les marchés émergents peuplés de plusieurs millions d’habitants.
Le choix des métiers à l’internationale demeure crucial, surtout lorsque ceux-ci emmènent à côtoyer de grosses entreprises. Cependant, malgré des atouts non négligeables, il lui faudra pour mener son développement à bien un élément essentiel un nom porteur.
En 1994, il décide d’abandonner BSN pour s’appeler DANONE,comme sa principale marque. Bénéficiant ainsi de la puissance de celle-ci.

En mai 1997, il se spécialise sur 3 secteurs prioritaires : les produits laitiers frais, les biscuits, et l’eau.

A partir de 1998, le groupe va intensifier l’extension de ses marques et ses activités à l’internationale.
C’est le début de l’internationalisation ‘’à vitesse grand V’’.

II. DIAGNOSTIC...
tracking img