Etude de cas : fusion entreprises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
etude de cas : fusion entreprises
Présentation de la BDET, la BNDT et la STB
3-1-Présentation de la BDET :
Dénomination : LA BANQUE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE TUNISIE « BDET »
Forme juridique : Société Anonyme
Nationalité : Tunisienne
Siège social : 34, Rue Hédi Hrray 1004 El Manzah
Objet : La Banque de développement économique de Tunis a pour objet de concourir au développementéconomique et social de la Tunisie. Elle peut à cet effet étudier et réaliser tout projet de création, d'extension, de modernisation, de réorganisation ou de transformation d'entreprises agricoles, industrielles, commerciales et touristiques, participer au capital de telles entreprises et leur accorder des prêts et des crédits. Elle peut également réservoir des dépôts, émettre des emprunts à court terme,moyen et long terme et entreprendre toute autre opération commerciale, industrielle financière et mobilière ou immobilière pouvant se rattacher directement ou indirectement à l'objet social.
Législation particulière : La banque est régie par la loi n°67-51 du 7 décembre 1967, réglementant la profession bancaire telle que modifiée par la loi n°94-25 du 7 février 1994.
Capital Social : 50.000.000de dinars divisé en 10.000.000 d'actions de 5 dinars chacune, intégralement libérés.
Date de constitution : Le 18 avril 1959. Durée : 99 ans.
Parmi les banques de développement tunisiennes, la BDET est celle qui ressemble le plus au modèle classique. Il s'agit de la plus ancienne et la plus importante et elle a joué un rôle vital dans l'acheminement des fonds d'investissement aux projets de laTunisie, représentant à peu prés le tiers de l'ensemble de toutes les banques de développement.
Cependant, la BDET était confrontée aux défis communs à la plus part des banques de développement des pays où le secteur financier est en train d'r~tre transformé par la libéralisation et la déréglementation. Pour maintenir sa croissance future et une rentabilité adéquate ; la BDET était obligée dediversifier à la fois ses ressources de financement et ses services financiers et de prêt.
Juste avant la fusion, la BDET était caractérisée par un levier financier élevé dans son bilan et opérait avec des marges d'intérr~t très étroites. Son portefeuille d'investissement a augmenté rapidement en volume au cours des dernières années, mais au dépend de la qualité.
Le rapport de la Banque Mondialeportant sur l'avenir des banques de développement en Tunisie en 1 996,estime que « compte tenu de sa taille et de sa position sur le marché, la
BDET a de bonnes chances d'évoluer dans le sens d'une banque d'affaires plus étendue, notamment par le biais de la promotion de services consultatifs institutionnels rémunérés, pour investisseurs étrangers et locaux. »
Par ailleurs ses assises limitées encapital, sa structure serrée de marge et sa culture institutionnelle conservatrice contraindraient sérieusement le champ d'action pour réaliser cet objectif stratégique grâce à la croissance interne.
La Société Tunisienne de Banque est née au lendemain de l'indépendance. Entrée en activité le 26 mars 1958, c'est le premier établissement bancaire spécifiquement tunisien conçu afin de contribuerefficacement au développement économique et social du jeune Etat indépendant et ce, dans un contexte de désinvestissement, de désorganisation du marché de crédit et d'une véritable hémorragie de capitaux vers l'étranger.
3-2- Présentation de la BNDT :
Dénomination : Banque nationale de développement touristique « BNDT » Forme juridique : Société anonyme.
Nationalité : Tunisienne.
Siège social :Avenue Med V-Zone Montplaisir-1002 Tunis.
Objet : La banque agissant en tant que banque d'investissement conformément à la législation bancaire, a pour objet principal de concourir au développement et au financement du secteur touristique. Elle pourra concourir également au développement et au financement du secteur immobilier.
Législation particulaire : La banque est régie par la loi n°67-51...
tracking img