Etude de cas, mexico

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de Cas sur Mexico

Avec près de 20 millions d’habitants et une immense superficie, Mexico est l’une des plus grandes villes du monde. Cette ville immense a tout de même les problèmes que peut avoir n’importe quelle ville de cette envergure. Mexico est-elle vraiment un enfer urbain ?
I/ De Tenochtitlan à Mexico
La ville de Mexico est l’une des plus grandes au monde. Sa population aaugmenté pendant un siècle et demi. Peu a peu, la croissance a ralenti, ce qui n’empêche pas la capitale mexicaine d’être une mégapole, une ville géante.
Tenochtitlan était la capitale des Aztèques. Elle fut fondée en 1325 au milieu d’un lac. Quand elle fut prise par les Espagnols en 1521, elle comptait 100 000 habitants. Mexico a été construite sur les ruines de Tenochtitlan. Aujourd’hui, le laca disparu et la ville a envahi la plaine en occupant un territoire immense.
En 1992, la situation de Mexico était désastreuse, insalubre, polluée, frappée par la corruption et avec de trop grandes inégalités sociales. De nombreuses personnalités se sont mobilisées pour améliorer la situation. Des artistes et des intellectuels connus ont lutté contre « l’écocide urbain » aidés par la municipalitéqui publie leur appel. Cela dit, mexico n’est pas un cas unique en son genre, en effet la notion de mégapole n’est pas récente, on en parlait déjà pour de nombreuses grandes villes comme Londres, Paris, New-York ou Tokyo.
Mexico occupe une superficie énorme (6 000 km²) et la ville s’étend à perte de vue. En 1824, la population de Mexico n’est que de 4 000 habitants, un peu moins d’un siècleplus tard, sa population est presque multipliée par 100. Elle n’a cessé de croitre jusqu’en 1992. Durant les Années 1980, la population de la ville en 2000 était estimée entre 22 millions et 30 millions d’habitants. Or la population actuelle de Mexico est de 17 000 000 habitants. Cette erreur est due à la baisse de la fécondité, mais aussi à la pollution et des catastrophes naturelles qui ontdissuadé de nombreuses personnes de s’installer à Mexico, des subventions ont été accordées aux entreprises pour qu’elles ne s’installent pas à Mexico créant ainsi de l’emploi dans le reste du Pays. La population de la ville diminue depuis 1992.
Mexico est bel et bien une ville géante. Cela dit, sa taille excessive ne lui est pas toujours bénéfique. Les inégalités et la pollution font de l’ombre auxbienfaits de l’urbanisation. Mexico est devenue une ville géante quand les premiers problèmes ont commencé à apparaitre.
II/ Les inégalités dans la ville
Mexico passe pour être une ville avec de très forts contrastes entre les classes sociales. En quoi est-ce typique des villes du « Sud » ?
A Mexico, les inégalités sociales sont fortes. Il existe de réelles différences de niveau de vie entre leshabitants. Il arrive que des maisons très luxueuses côtoient des bidonvilles, le contraste est alors très frappant. En règle générale, les classes les plus aisées de la société se trouvent principalement dans le centre de l’agglomération et les classes modestes se situent en périphérie. La classe moyenne à Mexico est en pleine croissance. Ces familles vivent dans des maisons d’une tailleraisonnable, avec un jardin, suivant l’idéal Nord-Américain. Les services sont bien assurés dans les quartiers moyens (monuments, salles de spectacle, équipements sportifs, universités… Le chômage étant très élevé dans les quartiers pauvres, la main d’œuvre bon marché est abondante et de nombreux foyers emploient des jardiniers, des nounous, des cuisiniers…
Un bidonville est un quartier pauvre,reconnaissable par ses maisons faites de matériaux bon marché et accessibles. Ces quartiers sont souvent insalubres. Les bidonvilles sont mal entretenus, la scolarisation y est médiocre et beaucoup d’habitants ne disposent pas d’électricité et de l’eau courante. A Mexico, le problème majeur des quartiers pauvres est l’emploi. Le chômage y est important et les trajets de ceux qui travaillent sont longs et...
tracking img