Etude de cas yves rocher

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Cordier Morgane
Duval Julie
Fresnel Remi
Lecomte Erwan
Groupe 3
TC1




ATA Marketing

































Sommaire








Résumé et problématique p3
Les 3 marchés et analyse des données p4
Macro environnement p5-6
Micro environnement p7
Analyse du secteur et conclusion p8-9


YVES ROCHER
Résumé

L’entreprise YvesRocher fut fondée en 1959 par Yves Rocher à la Gacilly en Bretagne. Son premier succès, et celui qui a permis de lancer sa carrière était une crème ayant la propriété de stopper les hémorragies.
La même année, il développa un nouveau concept de vente, celui par correspondance de produits cosmétiques à base de végétaux.
C’est dans le Morbihan que son créateur démarre, en 1956, ses premièresexpériences de crèmes de beauté à base de plantes. C’est grâce à son livre vert de la beauté en 1965 que la marque bénéficiera d’une plus grande visibilité sur ce marché.
En 1969, l’entreprise prend une autre dimension suite à l’ouverture d’une usine à la Gacilly et d’une boutique à Paris (la première des 1500 boutiques actuelle en France).
L’année suivante, le groupe Yves Rocher crée une filiale enBelgique.
Dés lors, l’entreprise vécu une longue période de croissance jusqu'à la fin des année 1980 où ils décidèrent d’élargir leur secteur d’activité en rachetant la société Petit Bateau (leader français de vêtement pour enfant a l’époque) ce qui leur coûtera 150 millions de franc (21.5 millions d’euros).De plus, la marque se retrouve sur la scène internationale à la fin des années 80 et se sertde cette influence pour la lutte pour l’environnement à travers la fondation Yves Rocher.
Cependant, le groupe mettra huit ans pour s’en remettre financièrement.
Actuellement, le groupe Yves Rocher est en bonne santé financière, rentable et peu endetté. Il a les moyens d’investir pour financer son développement, de plus, son indépendance capitalistique lui permet d’envisager l’avenirsereinement.
Aujourd’hui, le groupe est considéré comme une entreprise familiale, d’une part du fait que l’ensemble du capital de l’entreprise appartient à la famille Rocher et d’autre part parce que les trois fils Rocher y travaillent, au même titre que son petit fils.
Avec un chiffre d’affaire de 2 milliards d’euros en 2011, 4500 points de ventes, 8 marques différents, 200 000 salariés dans le monde,le groupe Yves Rocher, est aujourd’hui le leader sur le marché des cosmétiques, des soins du visage et du corps.

Le concept de vente par correspondance de cosmétiques d’Yves Rocher, qui avait été si novateur lors des débuts de la marque, ne fonctionne plus aussi bien qu’à l’époque. De quelles manières le groupe Yves Rocher va-t-il se donner « une nouvelle jeunesse », pour pouvoir surmontéles difficultés du à sa baisse de notoriété, son image promotionnelle et son déficit de modernité ?

Les 3 marchés :
Marché principal : Cosmétique à base de végétaux
Marché environnant : Cosmétique et Esthétique
Marché générique : Produits de beauté

Analyse des données :

Grâce à ce graphique on constate qu’Yves Rocher fait la plus grande partie de ses ventes en magasins mais aussien vente par correspondance, on peut voir aussi que la marque est présente sur plusieurs canaux de distribution.

Chiffres d’affaires :


On constate que la marque est plus présente en France, suivi par l’Europe de l’Est. Elle ne s’est pas développée dans les autres continents, elle reste en priorité sur le continent de l’Europe.


Le macro environnement


L'environnement politicolégal :
• Évolution des politiques d'enseignes
• Développement du service et des marques de distributeurs
• Crise qui accentue les disparités (baisse des fréquentations des points de ventes)
• Disparité entre les marques
• Défense des parts de marchés par des politiques commerciales «offensives» raisonnées»
• Renforcement des capacités des acteurs à conquérir les marchés engageants (grâce...