Etude de cas e commerce pour la distribution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8802 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ETUDE DE CAS :

http://pfeda.univ-lille1.fr/iaal/docs/dess2003/ecom/multimedia/base%...

ETUDE DE CAS : LES CYBERMARCHANDS ALIMENTAIRES

1 sur 23

15/11/2011 10:25

ETUDE DE CAS :

http://pfeda.univ-lille1.fr/iaal/docs/dess2003/ecom/multimedia/base%...

ETUDE DE CAS : LES CYBERMARCHANDS ALIMENTAIRES 1. Le e-commerce alimentaire : des échecs… 1.1. Les sites commerciaux : leslancements qui ont échoué 1.1.1 Le Fromager-affineur Philippe Olivier 1.1.2 - Les cybermarchés Champion et Carrefour 1.2 - Les sites exclusivement vitrines 1.2.1 - La CTPP 1.2.2 - Speedwich 1.3 Analyse de l’échec du e-commerce 1.3.1 - Les raisons sociales 1.3.2 - Les raisons économiques 2 - … Mais aussi des réussites 2.1 - Les supermarchés en ligne 2.1.1 - Présentation des cybermarchés 2.1.2 -Comparaisons des cybermarchés 2.2 - Les sites spécialisés 2.2.2 - Le Palais des Thés 2.2.3 - ChâteauOnline 2.2.4 - Picard Surgelés 2.3 - Les clés du succès

2 sur 23

15/11/2011 10:25

ETUDE DE CAS :

http://pfeda.univ-lille1.fr/iaal/docs/dess2003/ecom/multimedia/base%...

De nombreuses entreprises agroalimentaires ont suivi le boom du commerce électronique. Le dilemme pour celles-ci est desavoir s’il est actuellement judicieux de se lancer dans l’activité du e-commerce ou s’il suffit d’avoir un site vitrine pour trouver de nouveaux prospects. Grâce à cette nouvelle forme de vente, certaines entreprises ont pu prospéré alors que d’autres n’ont pas connu la même réussite. Comment les cybercommerçants de produits alimentaires intègrent-ils dans leur offre les notions liées à l’évolution dumarché on-line, mais aussi et surtout les freins psychologiques associés aux processus d’achat alimentaire ? L’objectif de cette étude de cas sera de dresser le portrait du cybermarché voué au succès. Nous commencerons par présenter quelques exemples d’échecs, en en analysant les causes pour en tirer les leçons. Dans un deuxième temps, la même démarche sera utilisée pour l’analyse des sitesviables, afin de dégager les facteurs de réussite des cybermarchands agroalimentaires.

3 sur 23

15/11/2011 10:25

ETUDE DE CAS :

http://pfeda.univ-lille1.fr/iaal/docs/dess2003/ecom/multimedia/base%...

1. Le e-commerce alimentaire : des échecs…
1.1. Les sites commerciaux : les lancements qui ont échoué
1.1.1 Le Fromager-affineur Philippe Olivier

Présentation
La passion pour lafabrication du fromage au lait cru existe dans la famille de Philippe Olivier depuis déjà 3 générations. Son grand-père a ouvert une boutique en 1907, à Rouen en Normandie. Philippe Olivier a étudié à l’école de la crémerie et fromagerie de Paris. Aujourd’hui, il vend son propre fromage au lait cru dans ses magasins de Boulogne-sur-mer, Lille et Le Touquet. De plus, il livre plus de 100 restaurants enFrance et exporte dans 15 pays (jusqu’au Japon). En 1996, Philippe Olivier fut honoré du titre « meilleur ouvrier de France » et reçut également le trophée Rabelais « meilleur fromager de France ». Il est devenu une figure emblématique dans le milieu des fromagers affineurs. Philippe Olivier rime avec qualité et tradition.

Expérience
Fort de sa renommée, Philippe Olivier a souhaité se lancerdans la vente de fromages en ligne, à l’image de fromages.com. Cette expérience a débuté en 2002 dans la région Lilloise. Les clients habituels pouvaient alors commander en ligne sans se déplacer en magasin. Ils profitaient de leur expérience d’achat en magasin, ils connaissaient les produits, leur qualité ainsi que le service proposé. Cette nouvelle forme de vente aurait dû, en théorie, porter sesfruits. En pratique, l’expérience de Philippe Olivier, ne générant pas le trafic espéré, a été un échec, et ce pour les raisons suivantes : P P P P Un nombre limité de clients utilisant Internet, De nouveaux prospects insuffisants. Un nombre de commandes insuffisantes, L’absence de services exclusifs et attractifs sur Internet

Actuellement, cette activité a complètement cessé. Pourtant,...
tracking img