Etude de cas i.l.s

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ETUDE DE CAS « PATINAGE »

1. Après avoir identifié le degré de maturité et les caractéristiques du marché de l’in-line skate, vous étudierez sa structure concurrentielle.

Le marché de l’in-line est un marché en pleine croissance qui se situe au niveau mondial.
En effet, sur le marché mondial, la vente de patins est passée de 11 millions en 1994-95, a 19 millions en 1997-98.
EnEtats-Unis, on dénombre 27 millions de fanatiques sur un marché à très forte croissance dans le secteur du sport. Les ventes aux USA atteignent 12 millions de paires en 1996 contre 17 millions sur le marché mondial.
En Europe, les ventes de ILS pour l’année 1997 sont estimées à 7 millions. En France les ventes de patins la même année sont estimées à 1 500 000.

Le marché de l’in-line présente plusieurscaractéristiques :

* Il existe plusieurs pratiques de l’in-line : Le roller-hockey (sport énergique se
pratiquant en équipe à l’intérieur comme à l’extérieur), la course (se pratique sur piste ou terrains difficiles), le fitness (permet un très bon travail cardio-vasculaire), l’agressif (qui regroupe les adolescents amateur de sensation forte et souvent attirés par d’autres sports deglisse).

* Les profils des pratiquants : Les adeptes de l’in-line ont entre 8 et 40 ans, sachant que
le créneau le plus porteur est celui des 18-25 ans.
En 1995 et 1996, les tranches d’âge étant les plus d’adeptes de l’in-line sont les 6-11 ans et les 12-17 ans. Mais la tranche d’âge des 35-54 ans connaît la plus belle progression en passant de 1 800 000 à 2 868 000.

* De plus, lespratiquants de l’in-line sont issus de population urbaine, avec un niveau
de pratique avancé, un style de vie qui se reflète dans le sport pratiqué.

* Le sport de l’in-line peut se pratiquer en compétition : la vitesse, la descente,
l’acrobatique, le hockey.

* L’équipement : contient les protections (1996 : 102 911 blessures), les vêtements.

* Analyse de la structure concurrentielledu marché de l’in-line

3 types de concurrents :

-Les marques d’origine
-Les poids moyens
-Les poids lourds

Le modèle de Porter :

1. La menace des nouveaux entrants

Les barrières à l’entrée :
-effet d’expérience,
-coûts de transfert des clients,
-les canaux de distribution (les marques entrantes disposent de leur propre réseau de distribution)
-la réaction desconcurrents (riposte des concurrents pour contrer les offres du nouvel entrant)
-importance de différenciation (les marques de patins sont déposées)
-les barrières à la sortie.

2. Le pouvoir de négociation des fournisseurs

Les fournisseurs sont différents selon le type de matériel demandé.
Les marques sous-traitent la production des roues à des spécialistes de fabricants de roues, roulementset platines et de protections
Il existe de nombreux fournisseurs pour chaque matériel. Les fournisseurs ne sont donc pas ne position de force face aux marques.

3. Le pouvoir de négociation des clients

-grand acteurs sur le marché (Poids lourds et marques d’origine), donc plus grand pouvoir
-les clients sont unis (Bauer avec Nike, Rollerblade avec Benetton).

Ce sont les clients qui ontle plus important pouvoir de négociation.

4. La menace de produit de substitution

-Produit de substitution : la trottinette
-Rôle de l’Etat ?
-Concurrence des marques Asiatiques

5. L’intensité concurrentielle

-Nombre de concurrents élevé (Marques d’origine, Poids moyens, Poids lourds)
-Secteur en forte croissance
-Importance des barrières à la sortie (l’arrêt d’une activitécoûte chère)
-Offre différenciée

3. Définir un plan stratégique permettant à une entreprise de pénétrer le marché de l’in-line

La menace des nouveaux entrants :

-Avoir un capital de départ suffisant pour faire face aux économies d’échelle et aux réseaux de distribution.
-Racheter une entreprise du marché existante pour bénéficier de son expérience de production.
-Avoir une bonne...
tracking img