Etude de cas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ETUDE DE CAS :

Quel est l’impact de la déchetterie de Ballancourt-sur-Essonne sur ces utilisateurs ?

Plan :

* Partie I : Présentation de la déchetterie.
* Partie II : Les acteurs : leurs rôle et leurs implication.
* Partie III : Bilan et perspectives.

* Partie I : Présentation de la déchetterie.

La déchetterie de Ballancourt-sur-Essonne se situe dans une zone ruraleen retrait des zones pavillonnaires de la commune de Ballancourt, au lieu-dit la Vallée sur le site de la carrière de sablon exploitée par la société CEL. Malgré son retrait à la ville, l’accès est facilité par sa proximité à la route départementale 191.

Plan d’accès au site.

La déchetterie est réservé aux particuliers résidents sur le territoire du SIREDOM (syndicat essonnien) et pour leshabitants de certaines communes ayant signé la convention d’utilisation du réseau. Cet accès est gratuit pour les particuliers et se fait grâce à un badge disponible à la Mairie de Ballancourt-sur-Essonne. La déchetterie est également ouvertes aux professionnels tels que les artisans, commerçants, agriculteurs et très petites entreprises. Par conséquent, son accès est payant pour eux et se faitgrâce à une carte d’accès à retirer aux chambres consulaires.

Ces installations sont étalées sur 6 000 m² avec :

* Une plate-forme modulo-béton regroupant dix quais de déchargement :
* Cinq bennes pour accueillir : bois, gravats, ferrailles, tout venant, déchets végétaux et cartons volumineux,
* Quatre bennes d’apport volontaires pour le verre, les journaux-magazines, les emballageset les textiles,
* Une borne à huile minérale usagée,
* Et un espace réservé au stockage de compost mis à disposition des usagers à raison de deux sacs par passage.

* Sous la plate-forme sont aménagés deux locaux :
* pour le stockage des Déchets Ménagers Spéciaux (DMS) qui regroupent : bouteilles de gaz, extincteurs, piles et batteries, consommables informatiques, solvants,peintures et vernis, colles et graisses, acides, bombes aérosols de produits toxiques, bidons de produits combustibles, produits phytosanitaires, tubes fluorescents ou halogènes, produits non identifiés.
 
* pour le stockage des Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques (DEEE) : appareils fonctionnant avec une pile électrique, une pile ou un accumulateur (électroménagers, appareilsdomestiques, téléphoniques, audiovisuels, informatiques, jouets…).

Cet aménagement a été réalisé suite au plan départemental d’élimination des déchets pour l’Essonne sur le territoire SIREDOM pour la gestion des déchets du département. En effet, en 2006, la production de déchets ménagers et assimilés sur le territoire du SIREDOM ramenée à l’habitant s’élevait à 557kg, dont :
- 372 kg/hab. de déchetsdu quotidien (Ordures Ménagères Résiduelles et produits de la collecte sélective des propres et secs).
- 110 kg/hab. de déchets occasionnels (Déchets Verts, encombrants, Déchets Communaux).
- 75 kg/hab. de déchets récupérés dans les déchèteries.
Pour gérer ces déchets, le SIREDOM a décidé de réaliser de nouveaux sites de recyclage des déchets dont la déchetterie de Ballancourt inauguré le 19mai 2009. Il s’agit de la quatorzième déchetterie du syndicat essonnien. Dix-sept autres sites sont prévus dans les années à venir.

* Partie II : Les acteurs : leurs rôle et leurs implication.

De nombreuses personnalités importantes étaient présentent lors de l’inauguration de la déchetterie de Ballancourt-sur-Essonne le 19 mai 2009 :
* Michel AUBOIN, secrétaire général de laPréfecture.
* Pierre CHAMPION, Président de la SEMARDEL et Vice-président du Conseil général.
* Patrick IMBERT, Président de la Communauté de communes du Val d’Essonne.
* Charles de BOURDON-BUSSET, maire de Ballancourt.

Le rôle de SIREDOM est la gestion des déchets sur son territoire dans le département de l’Essonne. Pour cela, il a mis en place un réseau de déchèteries qui compte...
tracking img