Etude De Cas

Pages: 6 (437 mots) Publié le: 7 avril 2015
"

!
" # $

!

% % &' " # $

&'

()
% &!
!"#
'
& !

"

$

$ %
!
% ,

*

+ ! &

"

"

"

%

"

(
&

+

,
&

!"#
-% & %
1 ! & %

& ./-0
& !!

#

#

-

#

#

2!

&
(

2!

#'(
#'(

()

!

*"'

!

"

#$

%

%

#

Valeurs Actuelles Nettes
+

*"'

*"'

("./ &"!(."0)1"()2'

3

!4 ++

++

3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

Totaux

3

! 5 6

! 5
6
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

472 675,00 €

!4

+

7

7%8

!4

5 6

3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

675 250,00 €

(
3

3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

202 575,00 €

3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3

171674,00 €

644 349,00 €

!
8
8

3
3
3
3
: 8 7 % 8 7-

+
2!
9 81
8
'
-% &!

1
!
0
0

&

9
Taux MSCV

+
' 6

!4 ++

!
4 5
6 5

'

++

< 7

% 8 7-

(
8 :

;

7

'

Seuil de Rentabilité
1
& &!%

8

'

-

9

!4

1

3

Synthèse investissement rentable

Suite à notre dernièreentrevue, vous m’avez confié l’étude de la rentabilité de l’investissement
du restaurant « La Gourmandine ». Après avoir réalisé les travaux de fin de période, j’ai dû
retenir différentes hypothèses pour la réalisation de l’étude concernant :
ü Le nombre de couvertsservis croît durant les 3 Premières années, puis se stabilisent.
ü Les prix de vente unitaires suivent une évolution similaire.
ü Le taux de marge sur coût variable s’élève à 30 % du chiffre d’affaires.
ü Le besoin en fonds de roulement est inexistant car les clientspaient comptant. Au
contraire, le restaurant devrait bénéficier d’une ressource dont il n’a pas été tenu compte
dans les calculs pour des raisons de prudence.
ü La valeur résiduelle de l’investissement est considérée comme nulle au bout de 5 ans.
Cette hypothèse plutôtpessimiste se justifie pour des raisons de prudence.
Ces hypothèses apparaissent comme les plus vraisemblables actuellement compte tenu des
indicateurs émis par la profession.
Le taux de rentabilité interne de l’investissement s’élève à 33,25 %, ce qui prouvel’excellente
rentabilité économique de l’investissement. L’entreprise pourra en outre bénéficier d’un fort
effet de levier si elle s’endette puisque quel que soit le mode de financement sélectionné, il
devrait supporter un coût net d’IS largement inférieur à 33,25 %.Uninvestissement est rentable
si la valeur actuelle nette des flux nets ou recettes nettes d’exploitation est positive. Or, nous
pouvons constater que l’investissement est rentable tant que le taux d’actualisation est inférieur
à 40%.
Pour conclure, l’investissement semble rentablepuisque le TRI est supérieur au taux exigé par
le marché financier actuellement. En outre, l’hypothèse d’une valeur résiduelle de
l’investissement est très prudente. Une valeur résiduelle plus forte se traduirait par une
augmentation du taux de rentabilité interne.

Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • étude de cas
  • Etude de cas
  • etude de cas

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !