Etude de texte: mill, " le bonheur digned e l'homme"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1939 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de Texte: Mill, L'Utilitarisme.
“Le bonheur digne de l'homme.”

John Stuart Mill était un philosophe britannique du XIXème siècle ayant la pensée libérale la plus influente de son époque. Il était partisan de l'utilitarisme, doctrine éthique visant à optimiser le bien-être global de l'ensemble des êtres. Ce texte invite à réfléchir sur le bonheur de l'homme intelligent, autrementdit le philosophe.
L'intelligence, la connaissance et la conscience morale sont-elles des obstacles à l'atteinte du bonheur ? On peut le penser.
MILL affirme dans un premier temps que l'intelligent insatisfait de mène une existence valorisante. Mais alors, comment atteindre le bonheur sans être satisfait de soi-même? Et dans un second temps qu'au contraire l'imbécile satisfait de lui-mêmepossède une existence bien moins valorisante. Quel sens de satisfaction peut se donner l'imbécile heureux ?
La thèse de John Stuart MILL selon laquelle l'intelligent insatisfait mène une existence qui a plus de valeur que celle de l'imbécile heureux est en effet contradictoire. Dans ce cas, mieux vaut-il avoir un bonheur imparfait mais plus conforme aux facultés supérieures de l'homme et à sa digninité?
Nous alons donc premièrement déterminer la logique du texte et deuxièmement l'interêt philosopique.

I- La logique du texte.

Ce texte de John Stuart MILL est divisé en 4 parties :
Tout d'abord, la première est délimitée du début jusqu'a la ligne 7 “ … le leur” .
Dans cette première partie, MILL procède à une certaine mise en mirroir entre 2 choses complètement contradictoires : lescréatures humaines aux animaux, l'humain intelligent a l'imbécile, l'homme instruit a l'ignorant, l'homme ayant du coeur et une conscience à l'homme égoïste et vil. Autrement dit, on dirait que MILL mais en juxtaposition les valeurs du “bien”, contre les valeurs du “mal”. MILL prônent ainsi l'idée que jamais le bien ne cesserait d'être ce qu'il est pour devenir le mal, même si ce dernier à l'aird'apporter beaucoup de satisfaction. Qui accepterait et en toute conscience de vivre ce rêve au prix de renoncer à sa faculté de penser, à sa raison, à son savoir acquis, à ses vertus morales faites de générosité et de dignité ? Et cela dans quel but ? Pour vérifier si finalement le plaisir que nous imaginons et le spectacle de la satisfaction sont bien réels. MILL répond : pas grand monde s'ils'agit de se transformer en animal, personne s'il s'agit de devenir quelqu'un d'autre, ses propres qualités en moins. L'attrait de la métamorphose est un peu plus grand que celui de la régression. Pourquoi ? C'est peut-être qu'entrent en jeu ici l'amour propre et l'estime de soi. Devenir un animal serait entrer dans un autre monde, régresser serait s'appauvrir soi-même. Car il s'agit de régression,d'un apprentissage à l'envers, d' un enseignement de l'ignorance. En fait d'une triple régression : d'abord, celle de la faculté de comprendre, de l'entendement. L'imbécile heureux, Forrest Gump, ne pas se poser trop de questions, faire l'autruche, se faire des illusions, prendre ses désirs pour la réalité, voilà autant de manière de ne pas se servir de sa faculté de comprendre, car il est difficiled'interpréter intelligence et imbécillité comme des « dons de la nature ». D'une certaine façon, MILL rejoint ici SPINOZA pour qui la joie
est signe d'un accroissement de nos capacités, et non d'une diminution. La seconde régression est celle du savoir en ignorance. Enfin la dernière régression est celle de la générosité en égoïsme et de la conscience du devoir moral en immoralité.
Laseconde partie va de la ligne 7 à la ligne 12 “ … yeux.”.
Ici MILL affirme qu'aucun être humain intelligent, instruit, qui a du coeur et une conscience, même si on leur promettait la satisfation la plus complète qu'il n'ont encore jamais eu mais avec la seule condition qu'ils doivent laisser leur facultés supérieures, ils ne le feraient pas. Il nous donne ici le seul exemple de désistement qu'il...
tracking img