Etude de texte , l'ennemi , baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de texte

Dans le poème, le poète se révèle douloureusement à chaque étape de la vie en y imposant un bilan désespérant.

Le sonnet est construit sur une métaphore filée :
1er Quatrain :La jeunesse est comparée à un été bouleversé par les vicissitudes du temps.
2éme Quatrain : Le bilan négatif de la maturité est comparé à l’automne. On note l’annonce de la mort.
1er Tercet :Espoir d’un renouveau qui s’apparente au printemps.
2ème Tercet : démenti catégorique : la présence destructrice du temps s’oppose à tout développement et à toute croissance nouvelle (=l’hiver).

Dansle premier quatrain, il fait évocation de sa jeunesse avec « Ma jeunesse « (v.1) fait suite, un bilan décourageant. Ce bilan décourageant est souligné par le passé composé " on fait " v.3 et par laproposition de conséquence. C’est le résultat d’une jeunesse orageuse. La métaphore se poursuit dans l’image du jardin (la vie) dévasté et presque entièrement dépouillé de ses productions comme enautomne. L’idée d’alternance soleil/pluie soulignée par la ponctuation forte (; et.).

Dans le deuxième quatrain, Il s’ouvre sur une constatation résignée qui apparaît comme la conséquence (" Voilàque ", v.5) sur le plan de la pensée de la première strophe. C’est un résultat donné en deux étapes successives (" voilà que "... " Et que ", v.5-6).Il fait apparaître une suite chronologique (l’automneaprès l’été). L’image du jardin est prolongée et aggravée (dévastation et nécessité de réparation). L’utilisation de termes concrets (" pelle ", " râteaux ") et l’accumulation des images font decette strophe une illustration visuelle des désastres du temps. Ces désastres préfigurent la mort, comme le suggère la comparaison du vers 8 (" comme des tombeaux ") : la vie et l’inspiration sontravagées par le temps.

Dans le premier tercet. Il suggère une hypothèse (" et qui sait ") qui apparaît comme un élan d’espoir. Cet élan prend appui sur les images de la strophe précédente dans le cycle...
tracking img