Etude des guerres du diamant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Les diamants, ornements très convoités des femmes, ne sont pas désirés uniquement par celles-ci. En effet, les diamants suscitent de nombreuses convoitises, en particulier dans les pays d’Afrique qui les produisent. A l’origine de nombreuses guerres civiles, ces guerres ont causées des dégâts tant économique, politique qu’humain. Des millions de morts, de déplacés et de réfugiéssont le résultat de ces guerres
Mais les diamants, c’est aussi un marché. Le géant De Beers, longtemps leader absolu sur le marché, est aujourd’hui réduit au rôle de grand acteur du marché. Les raisons sont multiples, comme les fraudes ou l’apparition de nouveaux concurrents.
En réponse à cela, les autorités tentent de plus en plus de réguler ce marché, comme le montre le récent Processus deKimberley.

Ainsi, nous étudierons tout d’abord le marché du diamant dans son ensemble, puis nous nous concentrerons sur l’entreprise De Beers. Ensuite, nous étudierons les diamants de guerre, pour conclure sur les moyens mis en œuvre pour y faire face.

Etudier ce marché ne fut cependant pas évident. En effet, les nombreuses corruptions, fraudes et rumeurs fausses les informations recueillieset nous oblige à vérifier de très près nos sources. De plus, la plupart des données datent des années 2000.

Question 1 :
Quelle est à l’heure actuelle, l’état du marché mondial du diamant : producteurs, et acheteurs. Vous devez réaliser vos propres graphiques, lisibles et en mentionnant vos sources. Quelles sont les évolutions constatées sur le marché mondial du diamant depuis les années 1990 ?Quels sont les nouveaux producteurs ? Quels sont les nouveaux débouchés commerciaux et pourquoi ?

A/ Quelle est à l'heure actuelle, l'état mondial du marché du diamant?

Introduction : Le marché du diamant est un marché que l'on pourrait qualifier à première vue d'oligopolistique. En effet lorsque l'on fait des recherches dessus on s'aperçoit que de multiples pays produisent du diamant demanière importante. Cependant, quatre pays de ce marché se partagent près des trois quarts de la totalité du marché mondial.

a) Les producteurs.

Les producteurs comme dit précédemment sont multiples cependant très peu (étant donné la rareté globale du diamant) ont un niveau de production diamantifère élevé. C'est pour cela que seulement quatre pays sont en mesure de se partager réellementle marché: La Russie, le Botswana, l'Australie et la République démocratique du Congo.

Tout d'abord la Russie (22% de la production mondiale) : La Russie produit des diamants de très bonne qualité. Elle produit des diamants autant de qualité industrielle que de qualité joaillerie. La Russie est un très grand producteur de diamants, en effet c'est d'ailleurs le premier avec en moyenne cesdernières années plus de 38 millions de carats produits par an. Les champs diamantifères sont situés en Sibérie ainsi qu'au nord de la ville de Perm (située dans l'Oural). Le gros problème de l'exploitation de diamants dans ce pays relève de la température. En effet avec des températures hivernales variant entre -30 et -60 °C en Sibérie, le sol gèle jusqu'à -400 mètres !

Ensuite le Botswana(18,4% du total) : Le Botswana est le deuxième plus gros producteur de diamants au monde il produit environ 75% de diamants de qualité joaillerie et 25% de diamants de qualité industriels (au niveau de sa production nationale). De plus sa production est pratiquement la même que la Russie, ce pays produit 33 millions de carats environ chaque année (ces dernières années). La quasi-totalité de saproduction vient du nord et de l'Ouest d'une ville nommée Gaborone de plus le Botswana produit environ 20% des diamants de qualité joaillerie de l'ensemble du monde. Ce pays produit donc des diamants de qualité.

La production Australienne (17,7% du total) de diamants est en forte baisse ces quinze dernières années. En effet là où elle atteignait plus de 40 millions de carats en 1993 elle a été de...
tracking img