Etude go sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (830 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. PRESENTATION DE GO SPORT


Go sport est le numéro 3 de la distribution d’articles de sport en France. Il forme avec Courir une enseigne multi spécialiste du sport. Les magasins Go sport sontau nombre de 126 sur le territoire national dont 36 sont implantés en Ile de France. Les points de ventes Go sport sont implantés dans les centres commerciaux et les centres-villes. Le magasin danslequel s’est déroulé mon stage se situe au sein du centre commercial de Thiais « Belle Epine ». La surface de vente des points de vente sont en moyenne de 124m².
Le concept commercial de Go sport : lavente assisté pour pouvoir satisfaire la demande des clients professionnels et amateurs de sport.

A. ETUDE DES CONCURENTS

Les magasins spécialisés dans le sport sont nombreux sur le marchéfrançais. Les principaux concurrents de Go sport sont Décathlon, Intersport et Sport 2000. Cette étude nous permettra d’avoir une perspective des concurrents de Go sport.
Go sport est le numéro 3national.



Décathlon ouvre ses portes en 1976 en banlieue Lilloise, fondé par Michel Leclercq.
Aujourd'hui, Décathlon appartient au groupe Mulliez.
C'est la première grande surface d'article desport en libre service.

Tous les sports sont réunis sous un même toit pour tous les sportifs, du débutant au professionnel.
Décathlon est premier distributeur français d’articles de sport etquatrième au niveau mondial.
C'est aussi, à la fois, le premier vendeur, et le premier concepteur de vélos en France.
En 1996, Décathlon crée ses deux premières marques :
• Tribord, la marque dessports d'eau,
• Quechua, la marque de randonnée qui est destinée à équiper les randonneurs, skieurs, snowboarders, grimpeurs, alpinistes.
Décathlon détient la plus grande part de marché avec 43% desdistributeurs d’articles de sport en 2008.
Sa stratégie : vendre sous ses propres marques des articles à moindre prix produits par des sous-traitants délocalisés



Intersport s'appelait...
tracking img