Etude marketing haribo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (326 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
présentation du marché de l’épicerie sucrée et de la bonbon production française de enfanter de confiserie de sucre photographier environ 250 000 tonnes par an soit une consommationd’environ 3kgs par jour et par personne. Au rang mondial, les Tricolore se coucher derrière les scandinaves, les Nordiques et enfin les anglo-saxons.
l’épicerie sucrée appartenir donc unaller de commande bromatologique plus liée au plaisir et au loisir. On mange des gâteaux, des bonbons, des friandises, du chocolat, etc. au gouter ou à l’occasion de fête, ce qu’haribo tient à mettre en avant alors que le thème majeur de sa marque.

les commerce de pâtisserie ont vivoter en france en 2005 et les tendances ont se modifier vers l’expansion du marchévers l’étranger et l’ouverture à un étranger public plus adulte. l’épicerie dulcifier entrevoir donc une baisse de 0.5%.
et en effet, on observe alors une divergence entre laconfiserie d’enfants qui joue sur une renommée d’associations de goûts et de textures, sur des couleurs riant ou de nouveau des charme uniques et extrêmes. Ceci confluer l’esprit d’aventure etde découverte pour le palet des enfants.
a la partage de ce secteur qui englobe 280 millions d’euros selon le panel de distributeurs de 2004, la pâtisserie d’adultes avec ses 180millions d’euros être relatif à une version plus matures de produits visant l’équilibre comestible grâce au « sans cassonade », l’hygiène et le bien être avec les registre vivacité etblancheur par exemple.

haribo se positionne donc dans un consentir de praline plus enfantine. Ses cibles principales sont les angelot de 4 à 14 ans avant les éphèbe de 14 à 18 ans et lesvert sérieux aïeul de 19 à 45 ans. Ceci dit, en parole de volume, en dépit de la consommation des bloc qui augmentent pour les époque de fêtes, la consommation de bonbons diminuent...
tracking img