Etude politique culturelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2301 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
université paris 13 nord |
Théâtre de saint Quentin en Yvelines |
Traitement de l’information |
|
Par : MELLE HARIFADJA ABODO NOURDDINE SAMILA, LICENCE 3 INFO/COM |
15/05/2010 |

Professeur : Mme Caroline ULLMAN Année : 2009/2010 |

SOMMAIRE :

I) Présentation : ville de saint Quentin en Yvelines etthéâtre national de saint Quentin en Yvelines ;
II) L’action culturelle : une étape dans la conquête d’un public ;
1) Une équipe des partenaires et des projets ;
2) Pour une éducation artistique de la maternelle jusqu’à l’université ;
3) Des partenaires nombreux et dynamiques :
III) Une politique de communication réadaptée aux nouvelles technologies de l’information et de lacommunication
IV) INTERVIEW

° SOURCES

I) PRESENTATION :

La ville de saint Quentin en Yvelines est une communauté d’agglomération de France dans le département des Yvelines situés à l’ouest de Versailles.
Elle doit son nom à un lieu dit, l’étang de saint Quentin dont le site fut choisi pour devenir, le centre d’une ville nouvelle. Son développement a été réalisé par l’Etat dans laréglementation des villes nouvelles, grâce au syndicat d’agglomération nouvelle de saint Quentin en Yvelines.
Conformément à la loi Chevènement, le syndicat d’agglomération nouvelle s’est transformé en communauté d’agglomération en 2003, l’aménagement de la ville nouvelle étant considéré comme achevé.
Cette communauté d’agglomération, regroupe sept commune ; Elancourt, Guyancourt,Magny-les-Hameaux, Montigny-le-Bretonneux, Trappes, La verrière, ainsi que Voisin le Bretonneau.

La plus peuplées de communes étant Montigny-le-Bretonneux, c’est donc là où se déroule la plus grande activité socio-économique et culturelle de la communauté d’agglomération.
Saint Quentin en Yvelines appartient au réseau national des pays et villes d’art et d’histoire. Le ministère de la culture et de lacommunication, attribue cette appellation aux collectivités locales qui animent leur patrimoine. Dans sa volonté d’innover, cette ville nouvelle a su mener une véritable réflexion autour des équipements publics.
L’histoire de saint Quentin en Yvelines, passe aussi par la culture. Le dispositif de réanimation du territoire, destiné à accueillir et accompagner les nouveaux habitants, la création d’unécomusée et d’un théâtre nationale, témoigne de cette effervescence d’où émerge de nouvelles formes artistiques.
Des la fin des années 70, la commande publique fait descendre l’art dans la rue, parce que les villes nouvelles sont des espaces urbains, perçu comme des lieux majeurs, d’innovation, l’art publique y écrira ses lettres de noblesse. En permettant la confrontation entre les artistes, lesurbanistes et les architectes.

Les 80 œuvres recensé à saint Quentin en Yvelines témoignent ici de l’histoire contemporaine et de ses courants, depuis la jeune sculpture des années 70 jusqu’à la nouvelle figuration en passant par l’art cinétique. Au cœur de ce grand vestige culturel, un monument se détache des autres : Le THEATRE NATIONALE DE SAINT QUENTIN EN YVELINES. C’est d’ailleurs cetteœuvre improbable, qui mêle talent architecturale et univers culturel, qui constituera l’essentiel de notre étude.
Le théâtre a su des ses débuts, conquérir le tout Saint Quentin en Yvelines grâce a une politique de communication pertinente et élaborée. Grande scène nationale, le théâtre propose chaque année une programmation pluridisciplinaire autour du spectacle vivant.
Il a été inauguré en 1993et est situé au cœur même de la ville nouvelle, sur la commune de Montigny-le-Bretonneux.
Le théâtre frappe d’abord par son aspect avant-gardiste : mariage heureux de béton brut, de pierre, de métal et de verre. Le théâtre est devenu en 17 ans d’existence, l’édifice culturel majeur de la ville de Saint Quentin en Yvelines. Comment a-t-il acquis une aussi grande notoriété en peu de temps ?...
tracking img