Etude sumsung

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6126 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
POUR DIFFUSION : En Afrique du Sud (ZAF) : 10h00, le 25 janv. 2011 À Washington (EDT) : 3h00, le 25 janv. 2011

STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU’À LA DIFFUSION

La reprise mondiale se poursuit mais elle reste inégale
La reprise à deux vitesses se poursuit. Dans les pays avancés, l’activité a moins ralenti que prévu, mais la croissance demeure timide, le chômage est encore élevé et le regain detensions dans la périphérie de la zone euro contribue à renforcer les risques baissiers. Dans nombre de pays émergents, l’activité reste soutenue, des pressions inflationnistes commencent à se faire jour et on décèle désormais des signes de surchauffe, en partie sous l’effet de l’afflux massif de capitaux. La plupart des pays en développement, en particulier en Afrique subsaharienne, connaissentaussi une croissance vigoureuse. D’après les projections, la production mondiale devrait s’accroître de 4½ % en 2011 (tableau et graphique 1), ce qui représente une révision à la hausse d’environ ¼ de point par rapport à l’édition d’octobre 2010 des Perspectives de l’économie mondiale (PEM). Cette évolution s’explique à la fois par une hausse plus marquée que prévu de l’activité au second semestrede 2010 et par de nouvelles initiatives des États-Unis, qui vont stimuler l’activité cette année. Cela dit, la reprise continue d’être exposée à des risques élevés de ralentissement. Les mesures les plus urgentes, pour assurer un redressement vigoureux de l’activité, consistent à s’attaquer rapidement et de façon globale aux problèmes que connaît la zone euro en matière de dette souveraine et surle plan financier, et à mettre en place les politiques nécessaires pour rééquilibrer les finances publiques et aussi réparer et réformer les systèmes financiers des pays avancés plus généralement. Ces mesures doivent être complétées par des actions visant à contenir les risques de surchauffe et à faciliter le rééquilibrage des comptes extérieurs des principaux pays émergents.

La reprisemondiale se poursuit
Au niveau mondial, l’activité a progressé en taux annualisé d’un peu plus de 3½ % au troisième trimestre de 2010. Un repli par rapport au taux de croissance de 5 % enregistré au deuxième trimestre de 2010 était attendu, mais le taux du troisième trimestre a été meilleur que ne l’anticipait l’édition d’octobre 2010 des PEM, du fait que la consommation a été plus dynamique que prévuaux États-Unis et au Japon. Les mesures de relance qui ont été prises expliquent en partie cette amélioration, surtout au Japon. De façon plus générale, les signes se multiplient d’un redémarrage solide de la consommation privée — qui avait fortement chuté pendant la crise — dans les grands pays avancés (graphique 2). Dans les pays émergents et en

développement, la croissance est restée robusteau troisième trimestre, grâce à une demande privée bien établie, la poursuite de politiques accommodantes et la reprise des entrées de capitaux.

2
(Variation en pourcentage, sauf indication contraire)

Mise à jour des PEM, janvier 2011

Tableau 1. Perspectives de l’économie mondiale : aperçu des projections
Sur un an Projections 2009 Production mondiale Pays avancés États-Unis Zone euroAllemagne France Italie Espagne Japon Royaume-Uni Canada Autres pays avancés Nouvelles économies industrielles d’Asie Pays émergents et en développement2 Europe centrale et orientale Communauté des États indépendants Russie Russie non comprise Asie, pays en développement d’ Chine Inde ASEAN-5 Brésil Mexique Moyen-Orient et Afrique du Nord Afrique subsaharienne Afrique du Sud Pour mémoire Unioneuropéenne Croissance mondiale calculée sur la base des cours de change Volume du commerce mondial (biens et services) Importations Pays avancés Pays émergents et en développement Exportations Pays avancés Pays émergents et en développement Cours des produits de base (en dollars EU) Pétrole4 Produits de base hors combustibles (moyenne fondée sur la pondération des exportations mondiales de...
tracking img