Etude twingo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1106 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Aux origines du projet

• A la recherche de la petite voiture des années 90

Renault, la grande firme automobile française crée par Louis Renault en 1899 «a toujours été présente sur le créneau des petites voitures »

En 1972, la Renault 5 est commercialisée et va « progressivement s’affirmer comme un véhicule de référence ». Avec le vieillissement de la R4, Renault va alors avoirune opportunité de commercialiser une deuxième voiture. Mais ils ne veulent pas commercialiser une simple voiture pour la remplacer… Ils veulent une voiture suffisamment  « différente pour ne pas concurrencer directement la R5 et suffisamment complémentaire pour couvrir un marché en croissance ». Ils souhaitent une voiture petite, polyvalente et urbaine ; et suffisamment rentable, évidemment.Renault va mettre près de 20 ans pour trouver la voiture qui correspond à ses critères.

• Et la W60 devient la X06

1974 : projet VBG est étudié (véhicule bas de gamme) et abandonné en 1976 (trop pauvre et non rentable)

1977 : projet X40 (navigue d’abord entre plusieurs genres)

1984 : Super Cinq : il devient urgent de remplacer la R5

Projets X49, Z, X44 ; X45 : tous serontabandonnés : trop pauvres, trop proches de l’autre petite Renault et/ou pas rentables.

Mi 1985 : l’entreprise engage le projet Clio qui constitue une voiture plus sophistiquée que celle qu’elle remplace. On se rend compte qu’il est plus facile de mener à bien des projets de voitures sophistiquées, diversifiées et chères, que simple et économiques.

En 1986, un nouveau projet de « deuxième petite Renault »est de nouveau à l’étude. Une maquette à échelle 1/5 est présentée à la fin de l’année à la direction générale. Cette maquette est très différente de la Clio. La présentation va se faire en secret, aucune décision ne va être prise. Le dirigeant de Renault va enfermer la maquette dans un container qui sera enfermé dans un garage. Seul le PDG et le directeur design auront la clé. Les raisons pourlesquelles ils ont enfermé et abandonnés l’idée sont les suivantes :

- Entre 1984 et 1985 l’entreprise perd 12 milliard et le PDG n’est pas prêt à relancer une nouvelle gamme

- Le débat entre les syndicaux et la direction sur la fermeture du site de Billancourt est très vif. Les syndicaux sont certain que le fait de créer une nouvelle voiture relancerait le site. Pour définitivementfermer le site, ils vont décider de ne plus parler de « nouvelle petite voiture ».

La W60 sort du garage

Quelques temps après le PDG va être assassiné et Raymond Lévy est nommé pour le remplacer. De leur côté la régie travail en secret sur ce projet. Et en Mars 1987, une réunion va être programmée pour en parler avec le directeur mais elle sera annulé à cause d’une « fuite » d’information :Le journal L’humanité va affirmer que Renault travail sur une « deuxième petite voiture » et que le site Billancourt peut donc être sauvé. Tous les documents du projet vont être détruits et le projet va être totalement arrêté jusqu’à la fin 1987.

En janvier 1988, l’affaire Billancourt classée, l’étude du projet est relancée. Le projet change de nom et prend le nom de code X06. Le nom a étéchangé pour brouiller les pistes (a la même période, ils faisaient un prototype de voiture de luxe qui avait été présenté au salon de Paris sous le nom de code W06, nom de la Mégane. Le nom de code X06 laisse penser qu’ils industrialisaient la Mégane). A l’époque, la première maquette de 1986 n’avait pas convaincu.

La reprise de l’étude du design

La maquette va être revue par les designers. Lenouveau directeur design, Patrck le Quément croit à ce concept. Cependant il ne croit pas à son style qui va alors être complètement revu. Les proportions vont être changées, la voiture va être allongé, rehaussée et élargie.

Une nouvelle maquette va être présentée à l’automne 1988 et séduit. Cependant la voiture ne fait pas l’unanimité : soit on l’adore, soit on ne l’aime pas du tout mais...
tracking img