Etude

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce sujet sous-entendrait que le personnage de théâtre est différent du personnage de roman, qu'il est peut-être plus difficile de s'identifier à lui. Qu'est-ce que le personnage de théâtre a de différents par rapport aux autres personnages de la littérature.        
Qu'est-ce qui fait que l'on puisse ou pas s'identifier à lui ? est-ce le genre qui facilite l'identification ?
 
I- Un artartificiel
 
Le théâtre est un art de la représentation, de l'artifice : plus difficile de s'identifier au personnage.
            A- Les artifices
            Vers, diction : pas très naturel. Le Misanthrope : dans la vie, même quand on est fâché, on ne parle pas en vers comme Alceste : « Non, je ne puis souffrir cette lâche méthode/Qu'affectent la plupart de vos gens à la mode »
           Décors, même bien faits + lieux, changements de lieu : pas comme dans la vraie vie.
Le spectateur sait que les personnages évoluent dans un décor de carton.
            Évoquer par exemple à la « Route de campagne avec arbre » des deux vagabonds, dont l'un assis sur une pierre, d'En attendant Godot. Décor « naturel » mais finalement artificiel (volonté de Beckett) + personnages peu sympathiques ettrès stéréotypés : difficile de s'identifier à Vladimir et Estragon (surtout que ce n'est pas flatteur VS le fougueux Rodrigue !)
B- Des personnages types
            * Personnages de tragédie : dieux, demi-dieux, empereurs (VS le quotidien du lecteur).
            * Soumis à des passions, des sentiments extrêmes, exacerbés (parfois, pas loin de la folie) et aucune véritable occupation autre queleurs passions (les femmes ne travaillent pas...)
            * Ou personnage : un valet, un paysan.
            * Costume : difficile de s'identifier à quelqu'un qui porte une fraise et en perruque (VS le jean !).
∆) Catégorisation des personnages par leur profession, leur défaut, leur état (avare, bourgeois, barbier...).
 
            C- Le jeu de l'acteur
            * Déjà représenté parun acteur, mis en chair et en os : il n'y  a + d'idéalisation, de représentation imaginaire, + difficile de se projeter dans le personnage.
            * Donnée capitale dans une pièce : le jeu de l'acteur.
            R : nous avons assisté à une représentation de La Dame aux camélias au théâtre Marigny avec Isabelle Adjani (plus de 40 ans quand Marguerite a une vingtaine d'années) : elle apoussé des rugissements terribles sur scène : très mal joué et donc, nous n'avons pas pu une seconde nous identifier à l'héroïne.
 
            ∆) Tout l'artifice qui entoure une pièce de théâtre crée une distance entre le spectateur et le personnage. Cependant, l'art dramatique parvient à dépasser la théâtralité liée à son genre.
 
II- L'art du dramaturge
 
            A- Simplicité dupersonnel des comédies
            La comédie met en scène des bourgeois, des personnages aux préoccupations plus quotidiennes et donc plus proches de celles de spectateur : ils ont des soucis d'argent. Problème des relations enfants-père : Cf. L'Avare. Cléante et Élise contre Harpagon.
∆) La comédie évoque le milieu bourgeois, plus populaire. Le mariage, la dote, les conflits de famille sont au coeurde l'intrigue, cela étant proche de la vie du spectateur (même s'il y a parfois caricature), assez facile de s'identifier.
 
            B- L'universalité du message
            Le personnage de théâtre est le porte parole d'idées, de discours. Quand le jeu de l'acteur est bon, on oublie tous les artifices du théâtre : ne reste que les idées, intemporelles : l'amour, la jalousie...
           Évoquer la jalousie de Phèdre : Jalousie, passion déchirante. Évoquer acte IV, scène 6 : ce sentiment extrême de la jalousie (« craintes », «transports », « fureurs », « feux », « remords ») lui donnes des idées de meurtres (champ lexical du meurtre: « crimes » (1269), « homicides » (1271), « sang » (1272)).        Sentiment humain même s'il est exacerbé (d'ailleurs, Racine écrivait aussi pour...
tracking img