Etudes marketing: cas legrand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude marketing : le cas Legrand



Introduction

Aujourd’hui, Legrand est le spécialiste mondial des produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d’information dans les bâtiments résidentiels, tertiaires et industriels. Marque reconnue dans le monde entier pour la qualité de ses produits et de ses prestations, elle s’est construit une forte expérience dans ce domaine,depuis 1865.
Son évolution s’est traduite par une croissance continue et soutenue en France dans les années 50, suite à un recentrage de ses activités. Puis à partir de 1960 le groupe externalise ses activités avec une centaine d’acquisitions depuis dont MDS en Inde en 1995. Legrand est désormais implanté dans plus de 60 pays, et se retrouve dans plus de 160 à travers le monde.
Fort de saprésence mondiale et de ses 31 000 collaborateurs, Legrand a réalisé un CA de 3,250 millions d’euros en 2005, et entretien aujourd’hui l’ambition, en plus de celle de rester leader sur l’équipement, de devenir une référence dans le secteur de l’intelligence électrique.

L’acquisition de MDS a permis à Legrand de s’implanter de manière significative sur le marché indien, dont les opportunités decroissance, notamment avec l’émergence d’une grande classe moyenne, sont plus que jamais favorables.
Le rachat effectué en 1996, permit à Legrand de bénéficier de la solide image du groupe en Inde (1er fabricant de disjoncteur et de tableaux de protection), indispensable pour un groupe désirant s’intégrer rapidement dans le paysage de l’équipement électrique et dans celui des réseauxd’informations. Il a de plus permis à MDS de se développer sur les DAS de Legrand, notamment vers l’appareillage, l’éclairage sécurité et les portiers, mais sans abandonner son métier historique. L’entité créée se dénomme dons Legrand India et veut devenir le leader sur le marché des équipements et solutions électriques.
Cependant après avoir réussi sa première année d’exercice sur le territoire indien,Legrand India a subi un ralentissement soudain des ventes de la gamme Mylinc à partir de la deuxième année d’exploitation. Face à ce problème, le groupe se doit de trouver une solution afin de relancer son activité en Inde, marché qu’il ne peut abandonner étant données les perspectives d’avenir.

Le problème réside donc dans la stratégie à adopter afin de mieux cibler le marché de détail (S2), et detrouver un positionnement pertinent pour la gamme Mylinc, centre de perte pour le moment.

Analyse externe

1/ Le marché indien des interrupteurs

Ce marché est en croissance à l’image de l’économie indienne dans son ensemble (+6,5% par an depuis 1995). D’autre part, le marché potentiel est immense car il y a plus d’un milliard d’habitants indiens. Deux raisons principales à cettecroissance sont : un secteur du bâtiment en plein boom (+17%) ainsi qu’un développement rapide des classes moyennes. Cela constitue bien entendu indirectement une double opportunité pour Legrand avec d’une part des attentes nouvelles de la part des entreprises du bâtiment, d’autre part de nouvelles exigences provenant de ces particuliers en plein développement, qui s’enrichissent et s’orientent de plus enplus vers une consommation « à l’occidental » en terme de matériel électrique.
Cependant, il existe de fait un certain nombre de difficultés au développement de son entreprise dans le pays. En effet, il y a tout d’abord un ce que l’on pourrait qualifier de barrière culturelle ; coutumes et croyances indiennes peuvent ainsi par exemple, rendre difficile le bon fonctionnement au sein del’entreprise. D’autre part, il est également parfois nécessaire d’élaborer un partenariat avec une entreprise locale (par le biais d’un joint venture notamment) particulièrement afin de s’insérer dans le réseau de distribution local, cela d’autant plus que l’Inde est un pays qui n’est pas uniforme car composé de 29 états. Enfin, il reste que l’Inde ne peut pas encore être comparée aux pays développés,...
tracking img