Etudiant subsahariens au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10426 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Atelier sur les migrations africaines : Comprendre les dynamiques des migrations sur le continent Centre for Migration Studies et International Migration Institut Accra 18-21 Septembre 2007

Les étudiants subsahariens au Maroc : des migrants parmi d’autres ?
Texte de communication Johara Berriane Université de Freiburg - Allemagne Résumé : Cette communication a pour but d’étudier la mobilitédes étudiants subsahariens au Maroc sur la base de concepts théoriques relatifs aux migrations et permettant de saisir les mécanismes et les processus migratoires actuels, qui s’appuieraient sur des réseaux et des communautés transnationales. Le but est de voir dans quelle mesure on peut analyser des circulations rarement prises en considération telle que les mobilités d’étudiants. L’étudeprésentée ci-dessous a été menée en 2006 à Rabat dans le milieu étudiant subsaharien. A travers une enquête quantitative et l’analyse de récits de vie, on a pu démontrer que la mobilité des étudiants subsahariens au Maroc revêt des caractéristiques semblables aux migrations internationales. Les étudiants évoluent dans des milieux favorables à l’émigration. Des liens avec des communautés de migrants peuventjouer un rôle important dans la prise de décision et la poursuite de leur projet de vie. Le séjour au Maroc est idéalement conçu comme une étape dans un projet migratoire qui est sensé se poursuivre par une seconde migration d’étude ou de travail. Le séjour au Maroc est d’autant plus vécu comme une confrontation à la fois avec une société d’accueil culturellement autre et des subsahariensd’horizons différents. A travers cette double rencontre se construisent des identités de « citoyens du monde » tout en étant ancrées dans la communauté africaine d’origine. Introduction Depuis quelques années la problématique de l’émigration dite de transit passant par le Maroc est à la une des journaux. Le Maroc est d’autant plus montré du doigt en raison de sa politique répressive contre les migrants. Cepays était déjà auparavant lié à l’espace subsaharien à travers des relations économiques, politiques et religieuses caractérisées par une mobilité de biens, d’idées et d’individus (Marfaing et Wippel, 2004 :17). A partir des années 90, la circulation transsaharienne est caractérisée par la migration dite de transit et les anciennes routes du commerce caravanier sont empruntées dès lors par descamions transportant des migrants (Bredeloup et Pliez, 2005 :6-7). Même si ces migrants ont pour but de rejoindre l’Europe, ils séjournent plus au moins longuement dans les pays d’Afrique du nord, dont le Maroc. Le Maroc est d’autant plus attractif à cause de sa proximité géographique avec l’Europe. C’est pour cela que le séjour au Maroc est conçu au départ comme très court mais se prolonge pourcertains de plusieurs années, en raison

du manque d’opportunités de rejoindre l’Europe. Les migrants sont ainsi coincés dans le pays. Cette situation mène à ce que le Maroc, prévu comme pays de transit se transforme pour certains en pays d’immigration (Bensaad, 2005 :28). De plus les migrants ne séjournent plus seulement dans les régions du nord proches de l’Europe mais s’installent aussi dansles grandes villes des autres régions. C’est ainsi qu’une présence de plus en plus importante de subsahariens se remarque dans plusieurs villes et que la société marocaine est de plus en plus interpellée par cette thématique à travers les médias. Dans ce nouveau contexte social, on peut s’interroger sur les effets à la fois du discours sur la migration subsaharienne et de la situation de lacommunauté des migrants sur une autre communauté de subsahariens séjournant au Maroc. En effet, alors que le Maroc est continuellement à la une des journaux en raison de son rôle de pays de transit pour les flux migratoires venant d’Afrique subsaharienne, ce même pays se montre très généreux envers plusieurs pays africains dans le cadre de sa politique de coopération. Le pays a, depuis quelques...
tracking img