Etudiant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3212 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TABLE DES MATIERS

Introduction...............................................................................................................................1
1. LES CONCEPTS DE LA GESTION DES CONNAISSANCES......................................2
1.1. Definitions des connaissances .............................................................................................2
1.2. Le processusdes connaissances dans l’entreprise.............................................................. 4
2. L’APPLICATION de KM DANS LES ORGANISATIONS............................................6
2.1. Trois phases de la construction d’une intelligence..............................................................6
2.2. Exemples desentreprises.....................................................................................................7
3. LE CAS REEL : L’INSTITUT GfK...................................................................................8
3.1. Qui est GfK?........................................................................................................................8
3.2. Gestion des marchés, basés sur la gestion desconnaissances .............................................8
Conclusion ...............................................................................................................................10
Bibliographie...........................................................................................................................11Webographie............................................................................................................................12

INTRODUCTION

L’intérêt porté aux problématiques des connaissances est récent bien qu’elles aient été abordées, dès 1968, par Galbraith [1968] qui dépeignait une société centrée sur l’activité intellectuelle. De même, Drucker [1968, 1988, 1993], Bell [1973] et Toffler [1990] ont évoqué l’avènement des « travailleurs de la connaissance » dans une « sociétéde la connaissance » où la principale source de création de richesse proviendrait d’activités intellectuelles. Stuart [1996], pour sa part, annonce la transition d’une économie industrielle à une économie « basée sur la connaissance ». Mais, comme l’affirme l’OCDE, parlant des connaissances, « c’est seulement cette dernières années que son importance qui va grandissante a été reconnue ». Stevens[1996] ajoute que « les économies de l’OCDE s’appuient de plus en plus sur le savoir et l’information. Le savoir est désormais reconnu comme moteur de la productivité et de la croissance économique ». Dans une perspective plus organisationnelle, les problématiques des connaissances sont étudiées à travers les thèmes comme la mémoire, l’apprentissage et la cognition organisationnelles, lesentreprises apprenantes, les compétences ou l’évaluation et la gestion des éléments immatériels de la performance.

Des expérimentations de nature technique, organisationnelle ou humaine sont aussi conduites dans un certain nombre d’entreprises des quelles désirent d’édifier leurs connaissances en facteur concurrentiel. D’après plusieurs études, la plus part des firmes mettraient en œuvre des actions pouridentifier les « best practices », partager l’information ou documenter les nouvelles solutions innovantes pour résoudre les problèmes des clients.

De même, certaines entreprises ont institutionnalisé l’importance de ce champ en créant une fonction ou un département dédié à la gestion des connaissances. Il est aussi possible de citer Ernst & Young (Knowledge Manager), Hoffman-Laroche, GELighting, Xerox Parc, Gemini Consulting, Mc Kinsey (Chief Knowledge Officer), General Electric (Chief Learning Officer), Honda, Benetton…

On ne prétend pas que la connaissance soit promise à un tel avenir et une telle institutionnalisation, par contre l’autonomie de son champ nous semble se concevoir de manière tout à fait similaire, de même que son évolution vers une intégration dans...
tracking img