Etudiante

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La situation des Roms dans l'Union européenne

Il y a un peuple en Europe qui existe parmi nous depuis presque mille ans. Un peuple toujours discriminé et jamais intégré. Un peuple qui n'a jamais voulu se battre pour un territoire et qui reste à l'écart de tout progrès idéologique, philosophique et économique. Ce peuple, ce sont les « Roms ». Présentent en Europe dès le XIè siècle, ils formentau XXIè siècle la minorité la plus importante en termes numériques. Selon les estimations, près de 10 millions de Roms vivent dans l'Union Européenne dont une majorité dans des conditions comparables à celles du Moyen Age. Souvent sans électricité et eau potable, loin d'une hygiène normale, le taux de mortalité chez les Roms reste très élevé. Ce sont les enfants abandonnés de l'Europe.
« Rom »signifie "homme accompli et marié au sein de la communauté " en langage romani, et c’est par ce terme qu’ils se désignent eux-mêmes. En français, on peut désigner les Roms par d'autres mots, comme ceux de Gitans, de Tsiganes, de Manouches, de Romanichels, de Bohémiens ou de Sintis. D'après les historiens, les Roms, après avoir quitté l'Inde, sont passés par la Mésopotamie vers le Proche-Orient etla partie asiatique de la Turquie, où une grande partie des Roms serait restée pendant environ trois siècles (entre le XIIe et le XVe siècles). Suite à l'expansion mongole et turque, ils ont continué en passant par l'Asie Mineure et les Balkans, s'arrêtant un certain temps en Grèce pour continuer par la vallée du Danube jusqu'en Europe centrale. Une autre aile est allée vers l'Arménie, le Caucaseet, plus tard, la Russie pour atteindre même la Scandinavie. Au XVe siècle, les Roms ont déjà été dispersés dans toute l'Europe, y compris l'Angleterre et l'Écosse
Les normes non formelles des Roms n'étaient pas toujours en harmonie avec le système des normes et des valeurs de la population majoritaire. Même aujourd'hui, il est difficile de trouver un compromis. Cela peut s'expliquer par le faitque depuis toujours les Roms vivent dans des groupes clos. L'attitude de la population majoritaire a certainement renforcé ce côté renfermé de leur vie dans des groupes.
Hélas, la société majoritaire demeure toujours un groupe étranger pour les Roms qui les rejette dans la plupart des cas. Ainsi la traitent-ils aussi, sans hésiter, comme celle qui n'est pas "la leur" et qu'on peut voler,tromper ou escroquer, sans en avoir le moindre remord[1]. Une chose est claire: les droits des Roms ne sont pas protégés comme l'article 2 du Traité sur l'Union Européenne l'a voulu. Les Roms qui vivent dans l’Union Européenne sont des citoyens de l’Union et ont, à ce titre, les mêmes droits que tout autre citoyen de l’Union. Les mêmes droits, certes, mais pas la même place dans la société ni lesmêmes conditions de vie. Un grand défit devant l'Europe unie: comment intégrer ce peuple et assurer une meilleure protection de leurs droits? Une intégration qui ne peut plus attendre car les gouvernements des pays européens commencent à durcir leur politique envers les Roms en violation du droit européen. Le circulaire du Ministère de l'intérieur français du 24 août 2010 visant « l'évacuation descampements illicites (…), en priorité ceux des Roms » est loin d'être la seule mesure de discrimination. D'ailleurs, le Tribunal administratif de Lille a confirmé sa première décision du 27 août 2010 annulant les arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière prononcé à l'encontre de sept Roms, en estimant que les autorités n'avaient pas prouvé l'existence d'une « menace pour l'ordre publique ». En2008, le gouvernement italien avait commencé à prendre les empreintes digitales des Roms et de leurs enfants avant de reculer partiellement devant une levée de boucliers. Début 2009, une série de viols impliquant des immigrés avaient entraîné un raid anti-Roumains à Rome, faisant quatre blessés.
L'intégration des Roms est une des priorités de la stratégie UE 2020. La pleine intégration des...
tracking img