Eugene ionesco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1)D’autre part, même si le tourisme a été discuté au sein des réunions avec l’ASEAN[->0], peu de choses ont été développées pour permettre un contact people-to-people. Pour l’instant, le fluxmigratoire touristique n’est quasiment qu’à sens unique – les Indiens vont en Asie du Sud-est, mais pas l’inverse. En essayant d’attirer les touristes de l’ASEAN, et notamment d’Indonésie, l’Inde pourraitnon seulement engranger des revenus conséquents mais multiplierait par la même occasion les contacts entre les peuples
faire un phrase avec ca : ca peut aider pour les limites de l'indedu genre mais le refaire car mal dit :bien que l'inde a muter graphiquement eteconomiquement le tourisme est a son plus bas due a un flux migratoire touristique c'est a dire que les gens quitte l'inde pour d'autre pay mais sa se produit a sens unique car l'inde na encore aucuneressource pour attirer une population dans son pay ceux qui aurait put multipliait les revenu economique et favoriser les relation internationaus (ex entre l'inde etla chine).
2) Les limites de lapolitique indienne en matière économique sont aussi visibles. Tout d’abord car le succès de l’Inde se concentre sur le secteur des services, mais aussi parce que le commerce intra-branche est trèsrestreint entre l’Inde et l’ASEAN. La création d’une zone de libre-échange avec l’Inde pourrait donc être avantageuse structurellement, mais à court terme peu de bénéfices devraient en être attendus. Cesnombreuses faiblesses de la politique du Look East en limitent l’impact à la fois sur l’Inde et sur l’ASEAN.
faire une phrase avec ca : ca peut aider pour les limites de l'indedu genre mais le refaire car mal dit :enfin ce discour est limiter car la politique indienne est limite en...
tracking img