Eugene schneider

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Eugène SCHNEIDER
Joseph Eugène Schneider (né le 29 mars 1805 à Bidestroff mort le 27 novembre 1875 à Paris) est un industriel français, fondateur de la dynastie des maîtres des forges du Creusot.Fils d'Antoine Schneider (1759-1828) et d'Anne-Catherine Durand, mais très vite orphelin, cousin germain du général Virgile Schneider, et frère cadet d'Adolphe Schneider, Eugène Schneider commençamodestement, d'abord dans une maison de commerce de Reims, puis dans la banque Seillière. Il se distingua par son sens des affaires et devint, à vingt et un ans, directeur des forges de Bazeilles. Ilsuivit également des cours au Conservatoire des arts et métiers.

Il est le leader de l’industrie en aciérie depuis le début du 19 ème siècle, avec l’aide ainsi que la collaboration de son frèreAdolphe qui lui-même partage avec lui les bénéfices des recettes d’une entreprise qui marchait absolument et qui a remporté de nombreux marchés avec comme plus grand client, l’état.
Seul directeur duCreusot depuis la mort de son frère Adolphe en 1845, il acquit bientôt une haute situation dans l'industrie et devint membre du conseil général des manufactures ainsi que ministre de l'Agriculture et duCommerce en 1851. Il fut réélu député le 1er août 1846 et soutint la politique conservatrice de Guizot. Ses ouvriers, par allusion sans doute à son visage haut en couleurs, l'appellent « le grandrouge ».
En 1864, il fut le premier président de la banque Société générale et il siégea parmi les régents de la Banque de France dès 1854. Il se présenta sans succès à l'Assemblée constituante en 1848 età l'Assemblée législative en 1849. Constamment élu député de sa circonscription durant le Second Empire, il fut cependant mis en ballottage par le candidat libéral (orléaniste) Joseph Michon auxélections de 1869.
Paralysé depuis son attaque d'apoplexie en 1874, Eugène Schneider mourut l'année suivante. Il est inhumé dans le caveau familial des Schneider à l'église Saint-Charles au Creusot. Il...
tracking img