Euhh comment dire...

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:rect}
Biographie
{draw:frame}
Contenu fiche de lecture {draw:frame} Chanson d’automne
Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœurD’une langueur
Monotone.
Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure ;
Au vent mauvais
{draw:frame}{draw:frame}
{draw:frame} Colloque* sentimental*

Deux formes ont tout à l'heure passé.
Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles
Et l'on entend à peine leurs paroles.
Dans levieux parc solitaire et glacé
Deux spectres ont évoqué le passé.
Te souvient-il de notre extase ancienne?

Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne ?
Ton cœur bat-iltoujours à mon seul nom ?
Vois-tu toujours mon âme en rêve? - Non.
-Ah! Les beaux jours de bonheur indicible
Où nous joignions nos bouches! - C'est possible.
Qu'il étaitbleu, le ciel, et grand, l'espoir !
L'espoir a fui, vaincu, vers le ciel noir. Tels ils marchaient dans les avoines folles,
Et la nuit seule entendit leurs paroles.
{draw:frame}Appréciation personnelle du poème « colloque sentimentale »
{draw:frame}
Mon rêve familier
Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problèmePour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.
Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme,et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
{draw:frame}
{draw:frame}
Appréciation personnelle du poème « mon rêve familier»
{draw:frame}
Conclusion{draw:frame}
Sommaire
{text:list-item} {text:list-item} -_chanson d’automne_
-_colloque sentimentale_
-_mon rêve familier_
Conclusion {draw:frame}
tracking img