Euro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le premier scénario est celui d’un nouvel emballement sur le dossier grec. Admettons qu’après le déblocage des fonds du plan d’aide à la Grèce, le calme revienne de façon durable sur les marchésfinanciers, le pays ne sera pas pour autant sorti d’affaire sur le plan budgétaire. L’austérité supplémentaire qui lui est demandée en contrepartie de l’aide risque, en effet, de provoquer un cerclevicieux déflationniste : une baisse non maîtrisée et durable des prix et de l’activité − qui entraînera à son tour une chute des recettes fiscales − accroîtra les taux d’intérêt réels et limitera fortementles effets des mesures d’austérité sur le rétablissement du solde budgétaire et de la dette.

Dans les mois qui viennent, on peut s’attendre à de mauvaises nouvelles sur le front grec. Celles-cipourraient réveiller le volcan des marchés et lui faire cracher de nouveau ses poussières pour embrumer nos économies. Compte tenu des difficultés rencontrées pour aider les Grecs, on n’ose imaginer lacacophonie qui résulterait de la nécessité d’aider l’Espagne si elle devait être touchée. Et cela d’autant plus qu’une aide à l’espagne réclamerait des sommes bien supérieures : entre 350 et 500milliards d’euros, selon les estimations. L’absence totale de leadership européen, que ce soit de la part de la Commission européenne, d’Herman van Rompuy ou de la présidence espagnole du Conseil européen,fait craindre le pire pour la suite.

La hausse des taux d’intérêt
Le deuxième scénario à risque est celui d’une hausse trop rapide des taux d’intérêt. L’Europe est la zone qui reste le plus à latraîne de la croissance mondiale. Si le reste du monde repart plus vite, les prix du pétrole et des matières premières vont monter, poussés à la fois par la demande et par la spéculation. De quoirendre la Banque centrale européenne (BCE) nerveuse ; d’autant plus qu’il est à peu près sûr que, dans l’année qui vient, la Fed américaine annoncera haut et fort qu’elle va remonter ses taux à court...
tracking img