Europe 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels liens entre L’Europe & le monde arabo-musulman

A) A partir de 1830, que l’Europe se lance à la conquête de l’Afrique et dc du monde arabe.
Conférence de Berlin : définir des règles de conquêtes (approbation des pays euro)
-> rivalité

a) Sois disant le bien-être des populations indigènes, mais :
éco : main d’œuvre, fournisseurs
politique : prestige
civilisationnel :éduquer le peuple, se sentaient supérieur
religieux : supériorité de l’église Catholique

b) conflits entre les pays (Israël, Palestine)

c) conséquences : des pays à l’image des métropoles, déstructuration de la société musulmane, lutte pour indépendance, mais garde le contact : intérêt économique, l’Europe a imposé des Leaders : gouvernement autocratiques « cleptocratie »

B) décalage valeurdes pays colonisateur et leurs actes
a) une main tendue vers les pays AM : partenariat euro-méditerranéen (paix, sécu, prospérité)
PEV : politique européenne de voisinage (relations privilégiées)

Des alliances étroites : notamment pour les énergies, en fermant les yeux sur les actes non démocratiques des pays AM

b) révolution dans les mondes arabes

c) réaction attentiste de l’Europe« la voix de l’europe ne se fait guère entendre sur les évènements qui secouent le monde arabe » Wauquiez ministres des affaires européennes
- suprématie de la diplomatie, peur des mouvements radicaux

CCL : Europe nombriliste, se soucie peu des pays AM.

Ce qui se passe dans le monde arabo-musulman est en partie de la faute de l’UE

Le marché intérieur est-il achevé ?

Principe dereconnaissance mutuelle des législations nationales
harmonisation des législations nationales
réseau SOLVIT : règle les litiges commerciaux entre les pays : simple.

Effets marché intérieur : accroissement de la prospérité, + d’emploi, facilite les échanges, possibilité de vivre à l’étranger tout en conservant ses droits sociaux nationaux, une consommation plus diversifiée, des prix plus bas, allègementdes contraintes administratives.

Contraintes : les frontières sont perméables : attention aux trafics, manque de cohérence dans l’application de la réglementation, contrainte fiscale : la TVA, fiscalité des entreprises, endettement publique : contrainte du pacte de stabilité : les états n’ont pas de marges de manœuvres.

Perspectives : Un marché intérieur porteur de croissance et de cohésion,lutte contre piratage, contrefaçon et la criminalité.
- création de brevet européen ?? Entreprise européenne ??

Marché intérieur est ce vers lequel on tend, mais il ne sera jamais véritablement achevé.

La politique méditerranéenne de l’UE

Processus de Barcelone
Ecart entre nord/sud -> création d’une coopération, partenariat entre les pays membres de l’UE avec 12 pays dit« méditerranéen »
objectif politique et sécuritaire : paix et sécurité avec des dialogues
économique et financier : prospérité économique, but d’une zone de libre échange
humain : échange culturel

Des aides sont aussi apportés aux pays voisins.

Dimension régional : dialogue politique, dimension bilatéral : nombreux accords créés.

Bilan du partenariat : assez négatif
- conflit israelo palestinien- immigration clandestine, du à la faiblesse de politique européenne étrangère, persistance du schéma N/S

Programme MEDA : mitigé
du côté européen : manque de confiance,

-> Approfondi l’Union de la méditerannée (ne remplace pas)
=> politique de voisinage PEV
Globalement un succès, plus en phase avec ce qu’attend le sud, effort des partenaires
mais à des limites : tout n’a pasabouti.

Perspectives possibles :
UPM par Sarkozy, mais reste à l’état embryonnaire compte tenu des objectifs fixés à Barcelone.
défi institutionnel : moyen humain et financier
défi démocratique : UPM peut contribuer à la modernisation et démocratisation
défi financier : secteur de l’au, transports, énergie.

Le cadre doit être repensé, cependant il ne pourra l’être sans une paix...
tracking img