Europe & foot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I / Les Institutions :
A. Européennes
Les institutions européennes de football sont de puissantes institutions qui se chargent de fixer les différentes règles qui sont amenées à être appliquées lors des compétitions européennes de football 
A la tête de ces grandes institutions on trouve Michel Platini qui a pris la présidence de l’UEFA et à la présidence de la FIFA on a Sepp Blatter.
Cesont de puissantes institutions qui sont chargées :
* Des recommandations qui reposent sur la nécessité de protéger les équipes nationales,
* De promouvoir le développement des jeunes
* De préserver la formation des talents nationaux et d'encourager les clubs à investir dans ce sens
* De restaurer la compétitivité des compétitions et de faire en sorte que le football sedéveloppe harmonieusement dans le monde entier.
Chaque pays dispose d’un championnat, en Angleterre, la Barclays league qui est considéré aujourd’hui comme le championnat le plus prolifique, en Italie la série A qui a perdu de sa splendeur ces dernières années, en Espagne la Liga qui s’attend à de beaux jours devant elle, en Allemagne la Bundesliga.
B. Française
En France on peut retenir la LFP(Ligue de football professionnelle) qui est dirigé par Frédéric Thiriez
Elle a pour compétence de prendre toutes les décisions concernant l’organisation et le développement de la ligue 1 et la ligue 2 de football. La LFP est en accord avec la FFF (Fédération Française de Football) dans tous les accords financiers et les droits d’exploitation des compétitions qu’ils organisent.

II / LesTransferts :
L’arrêt Bosman est une décision de la Cour de Justice des Communautés européennes (CJCE), rendue le 15 décembre 1995.
L'arrêt Bosman trouve sa source dans le litige opposant le footballeur belge Jean-Marc Bosman à son club du FC Liège. Liège refusant son transfert vers le club français de Dunkerque, Bosman a porté l'affaire devant la CJCE. Il contestait la conformité des règles régissant lestransferts, au regard du droit communautaire. Deux points étaient notamment contestés par Jean-Marc Bosman :
* La possibilité pour un club de réclamer une indemnité de transfert pour un joueur en fin de contrat (cette possibilité subsistait en Belgique, mais avait déjà été abandonnée dans la plupart des autres pays européens) ;
* Les quotas limitant à 3 le nombre de joueurs étrangersressortissants de l'Union européenne dans une équipe de club, qui constituaient une discrimination entre nationalités européennes.
* La CJCE a donné raison à Bosman, considérant que les règlements de l'UEFA, et notamment ceux instaurant des quotas liés à la nationalité, étaient contraires à l'article 39 du Traité de Rome sur la libre circulation des travailleurs entre les États membres.
*L'UEFA s'est plié à la jurisprudence communautaire et a aboli les quotas de joueurs à partir de la saison 1996-1997. Les clubs pouvant engager autant de joueurs communautaires que souhaité, ce qui a immédiatement entraîné une augmentation des transferts. Des études ont prouvé que cet arrêt avait considérablement changé le paysage du football européen.

Selon nous l’arrêt BOSMAN, a été l'un deséléments contribuant à creuser le fossé entre les clubs les plus riches et les clubs moins fortunés s'appuyant sur la formation des joueurs. Mais cet argument de la dérégulation du football européen par l'arrêt Bosman est certainement exagéré, car déjà avant l'arrêt Bosman les meilleurs joueurs se retrouvaient dans les plus grands clubs. La dérégulation est certainement plus le fruit des déséquilibresfinanciers entre les différents championnats, qui s'accroissent au fur et à mesure que l'audience du football en général augmente.
FISCALITES :
| France | Royaume-Uni | Italie | Allemagne | Espagne |
Net en poche | 1 800 000 | 1 800 000 | 1 800 000 | 1 800 000 | 1 800 000 |
Impôt sur le revenu | 1 824 126 | 1 182 881 | 1 482 091 | 1 771 434 | 1 640 753 |
Taxe...
tracking img