Europe politique en 14

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE

La sécurité et l'hygiène dans les mines

S'il était un métier à ne jamais devoir oublier, sans doute serait-il celui de mineur. De tous temps, ces hommes, femmes et parfois même enfants, méprisés par les classes sociales dominantes, contribuèrent dans le courage et la misère à effectuer un travail que souvent ils héritaient, sans libre choix, de leurs ascendants. Mais le terme "métier " convient-il éthiquement pour désigner le labeur exécuté par ces êtres humains ? Ne conviendrait-il plutôt pas mieux d'utiliser les mots exploitation ou encore esclavage ?Bien qu'ayant évoluées au cours des siècles, les conditions de travail et de vie des mineurs furent déplorables, frôlant bien souvent les limites de l'acceptable.
Jeunes mineurs

I) Les siècles passent
Dans le bassincarmausin, l'exploitation du charbon remonte au XII ème siècle. Découvert sur les bord du Cérou, une petite riviere traversant Carmaux, il est d'abord recherché par les laboureurs propriétaires du sol.
A la fin du XVII ème siecle, la noblesse et les groupements de propriétaires se réservent les exploitations, ce qui favorise l'évolution des techniques d'extraction.
Au XVIII ème siecle, l'emploidu charbon se généralise en Europe, et il apparaît indispensable au gouvernement de réformer le droit minier car les exploitations sont devenues anarchiques au fil du temps. L'arrêt de 1744 définit des règles afin de limiter les abus, il réaffirme l'entière propriété du roi sur le sous-sol français, ainsi que les devoirs des exploitants envers la sécurité et les conditions de travail descharbonniers.
De 1822 à 1832, le nombre de mineurs augmente de 189 à 270 personnes. En 1848, leur condition est améliorée, notamment par la hausse des salaires, mais l'évolution technique prend beaucoup de retard, la première machine à vapeur n'est introduite qu'en 1811.

II) Conditions de travail
Les patrons disposent de peu de moyens pour remplacer le matériel vétuste et dangereux pour le travailquotidien des ouvriers, entraînant le décès de plusieurs dizaines d'hommes chaque année.
Moins de trois mois après les derniers combats de la Libération, l'ordonnance du 13 décembre 1944 crée, à partir des 18 compagnies initiales, les Houillères Nationales du Nord et du Pas-de-Calais. La loi de nationalisation, le 17 mai 1946, leur donne pour nom Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais,établissement public à caractère industriel et commercial. Charbonnages de France et les autres Houillères de Bassin sont créés dans le même temps. Le statut du mineur institue le droit au logement et au chauffage gratuit.Si les conditions de travail sont pénibles, les conditions de vie ne le sont pas moins. Les familles ouvrières s’entassent dans des logements exigus dépourvus de confort etd’hygiène. Malgré l'existence de comités de sécurité-hygiène, l'ouvrier, en fait, doit souvent tirer seul son plan face au danger

III) Un manque d'hygiène ahurrissant
Bien que fréquents, les accidents tels que les coups de grisou, les éboulements ou encore les inondations de la mine n'étaient pas les uniques maux qu'enduraient la population houillère. En effet, beaucoup de travailleurs souffraient demaladies dues aux conditions néfastes dans les mines pour la santé (maladies pulmonaires par exemple) renforcées par des conditions d'hygiène lamentables. En effet, pour illustrer cette dernière constatation, prenons l'exemple du "repas" de midi: le "briquet". Il se composait d'une tartine et d'une tasse de café allongé à l'eau : la pause de midi se prenait, non pas dans une cantine ou réfectoireadapté (inexistants avant la fin du dix-neuvième siècle) mais sur le lieu de travail des mineurs, c'est à dire dans les galeries obscures et humides où régnaient de multiples bactéries se faufilant dans les aliments des ouvriers et leur causant, en conséquence, de nombreuses maladies infectieuses et contagieuses.
A cela, venaient s'ajouter les problèmes liés à l'alcoolisme, fléau de la...
tracking img