Europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13902 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Europe, États-Unis, Japon : quelles politiques budgétaires de sortie de crise * ?
Sabine Le Bayon Catherine Mathieu Paola Monperrus-Veroni Mathieu Plane Christine Rifflart Danielle Schweisguth
Département analyse et prévision

* Nous tenons à remercier Xavier Timbeau pour ses précieux conseils.

Dans tous les grands pays industrialisés, la crise économique a eu pour conséquence unedégradation spectaculaire des finances publiques en raison de la chute brutale des recettes fiscales et de la mise en place de plans de relance et de mesures de soutien au système financier. Si aucun des six pays étudiés (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis et Japon) n'est épargné par ce phénomène, en revanche l'ampleur du creusement du déficit et de la hausse de la dette publique diffèreselon les pays. Le Royaume-Uni et l'Espagne sont les pays dont la situation budgétaire se dégraderait le plus. À l'inverse, les finances publiques de l'Allemagne et de la France connaîtraient une évolution moins défavorable. Néanmoins, aucun pays ne retrouverait en 2013 sa situation budgétaire d'avant la crise et la dette publique ne serait pas stabilisée à cet horizon. Mais la bonne politiquebudgétaire de sortie de crise nécessitera un pilotage macroéconomique qui ne se limitera pas au seul objectif de réduction de l'endettement public. La vitesse de réduction des déficits publics va en effet être déterminante sur la dynamique de croissance et le profil du chômage à moyen terme. Afin d'analyser les stratégies de sortie de crise dans les différents pays, l'étude détaille, à partir desinformations budgétaires disponibles, l'évolution des finances publiques à court et moyen termes (horizon 2013) pour chaque pays ainsi que les contributions des différentes composantes au creusement des soldes publics (plans de relance, baisse de l'écart de production, diminution de l'élasticité des recettes fiscales au PIB…).
Mots-clés : Finances publiques. Politique budgétaire. Sortie de crise.REVUE DE L’OFCE ■ 112 ■ JANVIER 2010

■ S. Le Bayon, C. Mathieu, P. Monperrus-Veroni, M. Plane, C. Rifflart et D. Schweisguth

L

a crise économique qui frappe durement l’ensemble du monde a conduit, dans tous les grands pays, à la mise en place de plans massifs de sauvetage du système financier et de plans de relance de taille importante afin de limiter l'ampleur de la récession. Si cespolitiques de soutien du système économique et financier ont été le seul rempart à la crise systémique qui menaçait l’économie mondiale, elles ont néanmoins un coût. À l’impact des politiques budgétaires discrétionnaires s’ajoute le coût conjoncturel pour les finances publiques des stabilisateurs automatiques (chute des recettes fiscales due à la baisse de l’activité, accélération de certainesprestations sociales liées à la hausse du chômage) qui permettent aux économies d’amortir le choc récessif. Sous ces effets cumulés, les déficits et dettes publics dans tous les pays augmentent très fortement. La reprise spontanée de la croissance et la fin progressive des plans de relance ne seront pas suffisants à court terme pour revenir à la situation budgétaire d’avant crise. Face à cettedégradation brutale des finances publiques et à des économies en convalescence à la croissance encore très incertaine, les gouvernements sont confrontés au dilemme chômage-dette : soit ils cherchent rapidement à réduire les déficits budgétaires et mettent en place des politiques très restrictives afin de limiter la hausse de la dette publique au risque d’amputer la reprise et de voir augmenter durablementle chômage ; soit les gouvernements privilégient le retour durable de la croissance avant de mener une politique budgétaire restrictive au risque de laisser les dettes publiques augmenter rapidement. Les politiques budgétaires auront un impact sur la sortie de crise de l’économie mondiale. À moyen terme, il est fort probable que tous les pays adoptent des politiques budgétaires restrictives...
tracking img