Euthanasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PEUT-ON LÉGALISER L’EUTHANASIE ?
Depuis quelques années au niveau de l’Europe, des courants divers s’affrontent. Faut-il changer la loi et admettre que l’homme peut donner fin à sa vie ?

De quoi s’agit-il ?
Ce sont des méthodes qui procurent une mort sans souffrance pour abréger des souffrances ou des maladies à l’issue fatale. L’euthanasie est demandée pour les cas suivants : -Les grandsmalades incurables -Les grands blessés notamment en temps de guerre - Les personnes nées anormales On distingue deux formes d’euthanasie : -L’euthanasie active, qui consiste à provoquer la mort de malades incurables pour cesser leurs souffrances. -L’euthanasie passive, qui consiste à laisser mourir sans soins majeurs les patients dont l’état est au-delà des possibilités thérapeutiques actuelles, lemédecin peut décider d’arrêter un traitement existant ou de ne pas commencer un traitement possible. Actuellement un service spécial a été mis en place, appelé soins palliatifs. Il consiste à soulager de ses souffrances la personne en fin de vie, à sauvegarder sa dignité et à soutenir son entourage.

Les différents points de vue :
RELIGIEUX -RELIGIEUX : - Pour les chrétiens, l'euthanasie est enopposition directe avec le 5e commandement : « Tu ne tueras point ». En conséquence, toute forme d'euthanasie est interdite. Le Vatican a réaffirmé en septembre 2007 que l'alimentation des patients dans un "état végétatif" était « obligatoire ».
- Pour l’islam, l’homme représente l’œuvre divine la plus importante et la plus complexe. L’euthanasie active est interdite juridiquement (shar’an), carelle correspond à un meurtre commis par le médecin, même lorsqu’il agit à la demande du patient, en ayant l’intention d’abréger sa souffrance. La seule chose permise est de laisser le patient mourir naturellement. L’euthanasie passive ne peut pas être interdite, dans ces cas précis, du fait que la majorité des juristes musulmans n’impose pas les soins médicaux même dans des cas où l’on espère laguérison. - Pour le judaïsme le respect de c'est Dieu qui donne la vie. Le Talmud dit : « Celui qui détruit comme s'il détruisait l'univers entier. » Il est donc défendu de hâter la fin d'un agonisant. On peut atténuer les souffrances par pas la mort à coup sûr. la vie humaine est très important, une vie, même d'un instant, c'est faire quoi que ce soit qui puisse des calmants si ceux-ci ne hâtent MALADES - DE MALADES : La mort de Vincent Humbert, le 26 septembre 2003, relance le
débat sur l'euthanasie. En effet, ce jeune homme victime d’un accident de la route en septembre 2000, se réveille après neuf mois de coma. Un réveil éprouvant face à une réalité dure à accepter, devenu tétraplégique, aveugle et muet ; Vincent ne se retrouve plus et ne cessera de dire : « je suis mort le 24septembre 2000 peu après 20 heures sur une route départementale de l’Eure. Depuis ce jour, je ne vis plus, on me fait vivre, on me maintient en vie. ». En effet, Vincent est resté lucide, ce qui peut être considéré comme un avantage mais aussi comme un inconvénient, car il aura alors la capacité de mesurer la souffrance, l’isolement, la non-existence… Dans sa chambre d’hôpital, dans laquelle ilrestera trois ans, il souffre de douleurs, de crampes permanentes et persistantes, les médicaments n’ayant plus aucun effet pour le calmer, et sachant que son état ne s’améliorera jamais, sa vie est un réel supplice. C’est pourquoi le 30 novembre 2002, il s’adressait au président en lui demandant « Monsieur Chirac, je vous demande le droit de mourir… ». Ne pouvant y répondre favorablement puisque laloi en France n’autorise pas l’euthanasie, un peu moins d’un an après, Marie, sa mère, met fin à sa vie avec l’aide du docteur Chaussoy. Plongé dans un coma profond, Vincent est mort le 26 septembre dernier.

Chantal Sébire, 52 ans, était atteinte d’une maladie extrêmement rare (200 cas dans le monde)
une tumeur qui déforme le visage. Rendue aveugle et privée d’odorat, défigurée elle souffrait...
tracking img