Euthanasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Enseignement Civique
Juridique et Social

Faut-il légaliser l'euthanasie ?

Groupe : Joyeux Thibaut
Remillon Pierre
Royer Tristan
Martin Charles

Introduction :

À l'origine, l'euthanasie désigne l'acte mettant fin à la vie d'une autre personne pour lui éviter l'agonie.

Dans une acception plus contemporaine et plus restreinte, l'euthanasie est décrite comme une pratique(action ou omission) visant à provoquer le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales et/ou physiques intolérables, particulièrement par un médecin ou sous son contrôle.

A ce jour le débat est encore loin d'être fini , entre fervents opposants à cette pratique et les «défenseurs» , qui considèrent plutôt ceci comme une dernière chance de terminer lavie d'un proche dignement plutôt qu'un meurtre à part entière.

Chaque groupe avance des arguments plus ou moins justifier pour défendre leurs causes, nous allons essayer tant bien que mal de nous mettre tour à tour dans la peau de chacun de ces groupes, ainsi que du malade pour affirmer ou non , si l'euthanasie est une pratique digne de l'être humain.

Nous verrons dans un premiers temps lesarguments des personnes favorables , puis nous verrons ensuite ceux des opposants.

1) L'euthanasie, réelle chance pour les plus malades

L’euthanasie est une composante du processus de fin de vie et non un acte -isolé. C’est un cheminement intellectuel, spirituel et culturel fait par une personne atteinte d’une maladie -incurable ou placée dans un état de dépendance, qu’elle jugeincompatible avec sa dignité. C’est pourquoi elle demande, de façon déterminée et réitérée, dans une relation intime avec son médecin, que cessent ses souffrances. Elle peut penser, avec Sénèque, que « bien mourir ou mal mourir : voilà l’important. Or bien mourir, c’est échapper au danger de vivre mal ». Cette aide à mourir réclamée ne peut être entreprise actuellement par un -médecin français, souspeine d’encourir le titre de meurtrier, voire d’assassin. Certes, la loi de 2005 issue de la commission Leonetti autorise l’arrêt des traitements qui maintiennent artificiellement la vie. Mais elle permet aussi, de façon hypocrite, une sédation profonde qui peut entraîner la mort (ou plus pudiquement abréger la vie), tout en punissant l’intention de la donner. | | | |Au-delà de la loi, les pratiques médicales donnent lieu à certaines dérives, auxquelles une nouvelle législation pourrait mettre un -terme. Ces pratiques à travers l’Europe ont fait l’objet d’une enquête -effectuée en 2002 par un organisme européen, European End-of-Life Decisions (Eureld), et qui portait sur plus de 20 000 décès dans six pays (Belgique, Danemark, Italie, Pays-Bas, Suède et Suisse).Les résultats sont présentés dans une publication de l’Institut national d’études démographiques français (INED) de janvier 2007 (Population et Sociétés, n° 430). Cette enquête montre que seulement 1 % des décès interviennent après une volonté explicite de donner la mort. Pour autant, une décision médicale peut hâter la mort dans un tiers des décès. Or, les médicaments létaux sont utilisés, dans lamajorité des cas, sans demande explicite du patient. Une seule exception existait au moment de l’enquête : les Pays- Bas, où justement une loi venait d’être promulguée pour autoriser l’euthanasie dans des conditions très contraignantes. Ainsi, aux Pays-Bas, les médicaments létaux n’étaient-ils utilisés qu’après -demande explicite du patient. L'euthanasie active consiste à abréger la vie d'unpatient si celui-ci est dans une situation trop difficile. L'euthanasie passive qui consiste à cesser le traitement qui maintient en vie le patient. Dans ce cas, on n'utilise aucun moyen accélérant la mort du malade. 4 cas pour 1 000 décès Comment imaginer que la France soit, sur ce point, différente de la Suède, de la Belgique, de la Suisse, du Danemark ou de l’Italie, pays qui ont été pris...
tracking img