Evaluation des entreprises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1637 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On constate généralement une différence entre d’une part la valeur théorique d’une entreprise telle qu’on peut la déterminer selon les méthodes traditionnelles d’évaluation et d’autres part le prix de vente effectif de cette entreprise tel que déterminé par les parties. Quels sont les principaux facteurs pouvant expliquer cette différence ?
L’application des méthodes d’évaluation conduit à unevaleur théorique qui peut servir de référence lors des négociations entre le vendeur et l’acheteur
La valeur de transaction finale sera le résultat de négociations et peut être augmentée ou diminuée. Cette différence peut refléter des éléments autres que purement économiques tel que la notoriété et la marque ainsi que l'impact des circonstances dans lesquelles la cession est réalisée. Selon lasituation - vente d'une filiale par un grand groupe, vendeur pressé de partir ou encore un entrepreneur qui prend sa retraite - l'une des parties à la vente sera plus disposée à faire des concessions..
Quelle est la formule du coût du capital (Ke) ; décrivez brièvement les composantes ?
La formule du coût du capital Ke est la suivante : Ke = r_f+β*r.p
r_f : Taux sans risque
β : lecoefficient de sensibilité au risque
r.p : prime de risque
Qu’entend-on par « seller representations and warranties » dans une convention de vente d’entreprise ?
C’est une convention de garantie données par le vendeur à l’acheteur lui garantissant que les informations qu’il a obtenu d’actif et de passif sont exactes et qu’il ne lui a pas caché des vises ou que la société n’a pas de litiges autres quetous ce qu’il lui a montré. Ces closes sont d’une grande importance pour l’acheteur car sans elles le droit commun ne le protègerait que sur les actions cédées elles-mêmes (existence, libération…). Cette garantie est faite avec le plus souvent un système de contre-garantie visant à garantir la solvabilité du ou des vendeurs garants : caution bancaire, etc .
MBO : Le management buy out ou rachatpar endettement de l'Entreprise, correspond à une opération financière par laquelle les salariés, généralement ses cadres, reprennent l'entreprise pour laquelle ils travaillent. En général l’apport des salariés et un multiple du salaire annuel.
Joint venture : Une alliance technologique ou industrielle qui se traduit par la création d'une société commune (joint-venture) souvent détenue à 50/50.Ces sociétés ont généralement un avenir éphémère, une telle situation pouvant rapidement mener à un blocage total des organes de décision de l'entreprise, soit parce que la joint-venture se porte bien et que l'un des actionnaires veut récupérer le contrôle, soit parce qu'elle se porte mal et que l'un des actionnaires veut sortir. Il est dès lors nécessaire de prévoir dès sa création des clauses desortie permettant, en cas de conflit, un déblocage de la situation.

Quelles sont les principales caractéristiques de la société cible idéale d’une reprise financée principalement via recours à l’emprunt LBO ?
Le LBO de l’anglais « Leverage Buy-Out », est un terme générique désignant un montage juridico-financier de rachat d’entreprise par effet de levier, c’est-à-dire par recours à un fortendettement bancaire. Concrètement, un holding est constitué, et il s'endette pour racheter la cible. Le holding paiera les intérêts de sa dette et remboursera celle-ci grâce aux dividendes réguliers ou exceptionnels provenant de la société rachetée Le but de l’opération est de permettre aux repreneurs de racheter une société en dépensant un minimum d’argent.
Afin de répondre aux exigences d'unLBO, la société cible doit répondre à un certain nombre de pré-requis, et disposer notamment :
- d'une rentabilité significative et récurrente avec un réel potentiel de croissance (résultats de bon niveau et réguliers, taux d’endettement relativement modéré, besoin en fonds de roulement maîtrisé, faibles dépenses prévisionnelles d’investissement, trésorerie excédentaire, aptitude à générer des...
tracking img