Evolution de la démocratie de l'etat colonial à nos jours au senegal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 7 (1748 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 2 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Ceci est le cache Google de http://afrikakt.e-monsite.com/pages/politique-et-histoire/l-exception-democratique-senegalaise.html. Il s'agit d'un instantané de la page telle qu'elle était affichée le 21 févr. 2013 22:42:04 GMT. La page actuelle peut avoir changé depuis cette date. En savoir plus
Astuce : Pour trouver rapidement votre terme de recherche sur cette page, appuyez sur Ctrl+F ou sur ⌘+F(Mac), puis utilisez la barre de recherche.

Version en texte seul
Les termes de recherche suivants sont mis en surbrillance : evolution democratie senegalaise l etat colonial nos jours
Créer un site gratuitement Close

Accueil
Les Nouveautés
Tous les articles
Nos sites favoris
Livre d'or
Contact

Bienvenue sur AfrikAkt

Culture africaine

EvénementsPersonnalités africaines

Politique et histoire

Société

Sur l'actualité

Dernières parutions AfrikAkt

Promesses non tenu,O.OLUGBENGA
Chefs d'Etat coupables,NOUGOUA
Artistes noirs, G. DJOSSOU
Emprisonnement injuste, NAGIER
Jerry Rawlings, par G.DJOSSOU
Lettre ouverte, T. LY

Vidéos

Newsletter d'AfrikAkt

En savoir plus

Tous les articles

Etsur le web...

Recherche Google

L’exception démocratique sénégalaise.

Abdoulaye Wade

Dans une Afrique minée depuis bien longtemps déjà par des dérives monarchiques, le Sénégal fait office aux yeux d’un grand nombre d’observateurs d’ « exception démocratique », non pas qu’à vrai dire de ce côté du fleuve Sénégal la démocratie y reflète un exemple d’orthodoxie, mais plutôt parce querelativement à l’environnement politique africain, le Sénégal semble tirer son épingle du jeu.

Dans les années qui ont suivi la vague d’indépendance de 1960, le Sénégal a été le premier pays d’Afrique à permettre le pluripartisme, d’abord en le restreignant à quatre partis (1974) pour ensuite l’élargir définitivement et le transformer en multipartisme intégral (1981).

Le 31 décembre 1980, dansune cérémonie restée mémorable, le Président Léopold Sédar Senghor (qui détenait les rênes du pays depuis son accession à l'indépendance en 1960) annonçait qu’il mettait fin à ses fonctions de chef d’Etat pour passer le témoin à son dauphin d’alors Abdou Diouf. Tels furent les mots du Président Senghor le mercredi 31 décembre 1980 lors de la cérémonie qui a eu lieu dans une petite salle du Palaisde la République et pendant laquelle il remettait officiellement sa démission de Président de la République à Kéba Mbaye, Président de la Cour suprême : « Monsieur le Premier Président (ndlr Kéba Mbaye), après y avoir mûrement réfléchi, j’ai décidé de me démettre de mes fonctions de Président de la République. La Cour suprême est la gardienne, vigilante, de notre Constitution. C’est pourquoi j’aihonneur, Monsieur le Premier Président, de remettre ma décision entre vos mains. »[1]

Et bien sûr, le 19 mars 2000 allait sonner comme une apothéose avec une alternance démocratique et paisible au sommet de l’Etat, pas seulement l’alternance au sein du même parti par la montée des jeunes comme c’était justement le cas entre Senghor et Abdou Diouf qui lui avait succédé, mais véritablementl’alternance des partis. Le nouveau Président Wade, grand vainqueur des joutes électorales que le gouvernement du Premier Ministre Mamadou Lamine Loum aura eu l’honneur d’organiser en toute transparence, apparaissait comme le principal artisan de ce qui allait être salué par le monde entier comme un exemple ô combien lumineux de démocratie.

De ce point de vue, il apparait indéniable que le Sénégal a euà faire preuve de temps forts démocratiques. Il est peut être même plus intéressant de noter avec Christian Coulon[2] l’existence d’une « tradition démocratique » sénégalaise qui remonterait d’ailleurs bien au-delà de la période coloniale par la prééminence même dans nos royaumes d’un espace public élargi dans laquelle figurait déjà une diversité d’acteurs.

Il n’en demeure cependant pas...
tracking img