Evolution de la fonction rh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 58 (14344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'apport des théoriciens managériaux : de l'émergence d'une forme de GRH à la fonction RH aujourd'hui

Introduction

Quand la première industrialisation s’installe à la fin du XIXème siècle, il apparaît nécessaire de discipliner une main d’œuvre rurale. Les premiers théoriciens en organisation donnent leur avis sur la manière de gérer les hommes. Ils interviennent également sur l’organisationdu travail pour optimiser la productivité. Ces pratiques se sont développées à travers la naissance de la fonction personnel dans les grandes entreprises.
Mais la gestion du personnel élaborée à l’ère des grandes organisations ne s’adapte pas aux bouleversements sociaux et économiques des années 1970. L’internalisation des économies, le durcissement de la concurrence, les changementsenvironnementaux sont autant d’éléments qui bouleversent l’organisation des entreprises. Il y a nécessité de faire évoluer la fonction par un renouvellement des pratiques et de la conception de l’individu au travail. Si l’entreprise s’adapte continuellement, la Gestion des Ressources Humaines doit le faire aussi.
En premier lieu, nous étudierons les conditions d’émergence de la fonction personnel. Puis,nous examinerons l’essor de la fonction personnel durant la période des Trente Glorieuses. Ensuite, nous nous pencherons sur la réaction de la fonction Ressources Humaines face à la crise économique. Enfin, nous examinerons les nouvelles approches de la fonction.

I. Les conditions sociales et historiques d’émergence de la Gestion des Ressources Humaines : organiser pour produire

A)L’apparition de la fonction personnel

Au début du XXème, émerge une législation sociale jusque là inexistante. Malgré une complexification progressive des obligations légales, la petite taille des entreprises (surtout de type artisanal) permet aux dirigeants d’exercer eux-mêmes la fonction personnel.
La fin du XIXème et le début du XXème siècle voient également le passage du travail artisanal(petite production) à l’usine (production de masse). Les conditions de travail sont pénibles et apparaissent les premières règles de législation du travail (législation du travail des enfants en 1840).
De plus, cette période est marquée par la survenue d’une conscience de classe ouvrière qui prendra toute son ampleur avec la loi Waldeck Rousseau en 1884 qui autorise les salariés à se regrouper ensyndicat. Sont crées successivement l’inspection du travail (1892) qui permet le contrôle des bonnes pratiques des entreprises, le ministère du travail (1906) qui organise les nouvelles pratiques et le code du travail (1910) qui recense les lois mises en place.
Le contexte des travailleurs est assez spécifique : la main œuvre est abondante, volatile et instable (travailler chez le plus offrant). Ily a également une pénurie des qualifications.
Les théories phares du début de ce siècle ne font pas encore état de l’existence de la fonction Ressources Humaines : le service du personnel se limite aux embauches, à la paie et au début des œuvres sociales.
B) Les différentes conceptions de l’organisation du début du XXème siècle

1) F. Taylor et l’OrganisationScientifique du Travail

1. Contexte

C’est dans un contexte de paupérisation que nait le taylorisme. Il faut donner du travail à de nombreuses personnes sans compétences et qui ont faim. A cette époque, aux Etats-Unis, on assiste à un arrivage massif d’immigrants. On se situe dans les prémisses de la Révolution Industrielle et se développe l’idée que la recherche du profitindividuel concourt à l’intérêt général. Frederick Taylor va formaliser ces propos. Il visualise l’organisation comme une machine.

2. Les idées importantes

Impressionné par les restrictions volontaires de productivité de la part des travailleurs, F.Taylor estime qu'il convient de définir une norme de travail. Il présente la « flânerie systématique  »comme la base d’une...
tracking img