evolution de la gestion des ressources humaines

Pages: 5 (1168 mots) Publié le: 18 décembre 2013
EVOLUTION DE LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES :


I - REPPEL DES PRINCIPALES THEORIES DE L’ORGANISATION :


1 – 1 – LA THEORIE CLASSIQUE OU LA CONCEPTION MECANISTE DE L’ORGANISATION:

Selon cette théorie, l’organisation est vue comme une machine et les individus sont mis dans des situations où ils réagissent selon les schémas mécaniques.

Il est exigé des salariés qu’ilsarrivent au travail à heure fixe, effectue un certain nombre d’opération déterminé à l’avance, se repose à heure fixe pour se remettre au travail jusqu’à la fin de la journée ; trois auteurs ont été à l’origine de cette conception :

FREDERIC TAYLOR. ; HONRI FAYOL ; MAX WEBER.

TAYLOR : S’est intéressé à l’organisation scientifique du travail dans les ateliers
FAYOL :S’est préoccupé de l’organisation administrative du travail
MAX WEBER  : A consacré sa réflexion à l’organisation bureaucratique

A. TAYLOR et l’organisation scientifique du travail (OST) à partir du 1836

TAYLOR préconise une gestion scientifique de la production grâce à l’étude des temps et des mouvements, à l’utilisation des pièces détachées et de procédures normalisées
De façonsynthétique, l’OST s’applique :

Aux taches à accomplir
Aux méthodes à utiliser
A la répartition du travail entre les ouvriers
A la disposition du lieu du travail
Aux normes à atteindre
A l’interdépendance de l’homme et de la machine

En terme de modèle l’OST prend la forme

DIVISION DU TRAVAIL :

1. Simplification des taches comme base de la production
2. Surveillance étroite dessalariés pour optimiser le fonctionnement du couple Homme / machine
3. Séparation des fonctions : CONCEPTION, COORDINATION ET CONTROLE

Ces aspects relèvent du domaine exclusif de la hiérarchie

OPTIMISATION DES RESULTATS :

Réduire le temps de fabrication par l’éclatement des taches débouchant sur des gestes élémentaires répétitifs


ASPECTS HUMAINS :

Formation : conditionnement à lacadence
Travail à la chaîne ( fordisme).

B – HENRI FAYOL ( 1841-1925 ) et l’organisation administrative du travail

FAYOL est considéré comme le père fondateur du management moderne
Son apport réside dans la définition des principes fondamentaux applicables à l’administration de l’entreprise

Nous citerons trois principes fondamentaux :

UNITE DE DIRECTION :

Au niveau del’entreprise une seule personne a la responsabilité de la direction tant au niveau interne qu’externe.

HIERARCHIE, AUTORITE, DISCIPLINE :

La hiérarchie est en même temps un moyen de coordination, de subordination et de contrôle
L’autorité est un moyen au service de l’unité de direction
La discipline est un instrument du service des deux principes précédents

UNITE DE COMMANDEMENT :

Ceprincipe concerne les subordonnés, FAYOL le formule ainsi : « Pour une action quelconque, un agent ne reçoit des ordres que d’un seul chef »

FAYOL distingue six fonctions de l’entreprise qu’il rassemble en deus groupes

- TECHNIQUE
GROUPE CREATEUR DE RESSOURCES : - COMMERCIALISATION- FINANCES

- SECURITE
GROUPE CONSERVATEUR DE RESSOURCES : - COMPTABILITE
-ADMINISTRATION



C - WEBER et l’organisation bureaucratique du travail :

Pour WEBER, la bureaucratie simplifie et subdivise le travail et en améliore l’efficacité du système bureaucratique.
La bureaucratie routinise l’administration comme la machine routinise la production, la bureaucratie vise à assurer des actions :
PRECISION
RAPIDITE
CLARTE
REGULARITE
FIABILITE
EFFICACITE

Selon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Evolution de la gestion des ressources humaines
  • Évolution des valeurs humaines en gestion
  • Gestion des ressources humaines
  • Gestion des ressources humaines
  • Gestion des ressources humaines auchan
  • Fiches gestion des ressources humaines
  • La fonction de gestion des ressources humaines
  • Gestion des ressources humaines

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !