Evolution de l'assurance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tous les ménages, ou presque, ont au moins un contrat d’assurance, pour assurer leur logement.
Les besoins sont beaucoup plus larges, assurance de la voiture, de la santé, des risques de la vie, …
Mais l’assurance, auprès du grand public, n’a jamais eu bonne presse. Si l’assuré n’a pas de sinistres, au bout d’un certain temps il se demande pourquoi il paye chaque année ses primes d’assurances.A contrario, s’il a un sinistre, l’assuré estime toujours qu’il ne touche pas assez. Une vielle histoire de communication entre assuré et assureur.
Aujourd’hui l’assuré à l’embarras du choix tant dans le choix du prestataire que dans le lieu de la prestation (cabinet d’un assureur, plate-forme téléphonique, courrier, internet).
Pourtant, dans un passé, qui n’est pas si lointain, la question duchoix n’aurait pas eu de sens, le particulier désirant assurer sa voiture, son logement, ou toute autre chose, se rendait chez son Agent, Courtier ou Mutuelle d’assurances, proche de chez lui.
Mais depuis quelques années le paysage de la distribution des contrats d’assurances a changé, à la fois par l’arrivé d’un nouvel intervenant, les Banques, mais aussi de nouveaux modes de communication,l’Internet avec ses multiples support de réception (les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les smartphones).
Aujourd’hui, une personne désirant s’assurer à l’embarras du choix au niveau du prestataire, mais – et c’est nouveau – il va avoir à sa disposition une masse d’informations à laquelle il n’avait pas, par le passé, accès.
Comment va réagir l’assuré face à ces changements ?Comment doivent se comporter les assureurs face à ce nouvel assuré ? Quelles sont les évolutions, que l’on peut envisager, dans les 5 à 10 prochaines années concernant la distribution, la conception mais aussi la gestion des contrats d’assurances ?
Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé (de juillet à octobre 2010), des professionnels du secteur : 37 personnes travaillant au sein d’uncabinet de Courtage d’Assurances, 41 personnes exerçant au sein du Cabinet d’un Agent d’Assurances, 15 personnes employées dans une Mutuelle d’Assurances, 32 personnes travaillant dans un établissement bancaire, 24 personnes travaillant dans une compagnie d'assurances. Nous avons également demandé leurs points de vue à 10 personnes travaillant au sein du service assurances d’une entreprise et 7 expertsen Assurances.
Nous avons opté pour une approche qualitative et non quantitative, des réponses des personnes ayant répondu à notre questionnement.
Alors que nous voulions nous en tenir, uniquement, à l’approche qualitative, plusieurs professionnels ayant participé à cette étude nous ont suggérer d’avoir en plus une approche quantitative. Ainsi, nous avons proposé un court sondage – en octobre2010 - à des professionnels travaillant chez un Agent, un Courtier, une Banque, une Mutuelle ou une Vompagnie. Nous avons retenu 380 réponses, chaque profession représentant 20% du panel. Les résultats de cette approche quantitative fait l’objet d’un 8ème chapitre.
Globalement, quelques soit leurs secteurs d’activité, leurs points de vue sont comparables, à la fois sur la vision de la situationactuelle, que des possibles évolutions. Bien entendu, il y a des divergences que nous ne manquerons pas de développer.
L’étude est découpée en 7 parties :
1 - Nous regarderons l’approche traditionnelle de l’assurance hier ?
2 - Nous confronterons les constats concernant l’arrivée du nouvel acteur : la Banque
3 – Nous analyserons l’impact d’Internet dans le secteur de l’assurance
4 - Nousexaminerons qui était l’assuré hier, qui est-il aujourd’hui ?
5 – Que semble attendre l’assuré pour demain ?
6 – Quelles seront les acteurs de la distribution de l’assurance dans les 5 à 10 prochaines années ?
7 – Comment vont évoluer les vecteurs de distribution de l’assurance dans les 5 à 10 prochaines années ?
8 – une approche quantitative de l’évolution des modes de distribution
1
LE...
tracking img