Evolution de l'homme et de son alimentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2889 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I) l’histoire des stratégies alimentaires et de la cuisine
problématique : Comment se sont formées les stratégies alimentaires et la technique culinaire à travers le temps ?
1) La préhistoire
A) Les australopithèques : environ -6 a -5 millions d’années

RIFT
Le berceaudes premiers ‘’hominidé’’ se trouvait en Afrique et principalement en Tanzanie, en Ethiopie et au Kenya. Leur mode de vie était simple ; ils étaient arboricoles, buvaient l’eau de la rivière la plus proche, le clan était bien composé, ils n’avaient donc pas de nécessité d’évoluer et de changer leurs habitudes.Cependant, un violent tremblement de terre à l’est de l’Afrique engendra une gigantesque séparation appelée Rift. Cette vaste séparation entraina une modification du climat sur les deux côtés du rift, l’un resta humide et donc couvert de végétation, les singes présents sur ce versant n’avaient pas de nécessité d’évoluer car leurenvironnement n’avait pas changé, (ces singes sont aujourd’hui les gorilles, les orang outangs etc… ) . Mais l’autre versant vu l’apparition d’une savane dût au climat aride et donc une évolution nécéssaire aux primates pour s’adapter à ce nouveau milieu. C’est le début de l’Australopithèque. En effet, en premier lieu, ils doivent changer d’arbre pour se nourrir car ceux-ci s’appauvrissent enfeuilles, conséquence du climat sec de la savane. En second lieu, le nouveau climat fait apparaitre une nouvelle végétation, qui, dans la savane, se présente sous forme d’herbes hautes, ils doivent donc se redresser pour mieux repérer leur direction mais aussi leurs prédateurs. Ils finissent donc par marcher de plus en plus sur leurs membres inférieurs Apparition de la ‘’bipédie partielle’’ (Lesaustralopithèques peuvent êtres comparés à des très jeunes enfants qui apprennent à marcher. Ils se tiennent aux branches pour s’équilibrer et marches parfois sur les bras et jambes en même temps). Cependant ils utilisent encore leur capacité à grimper aux arbres.
Le singe australopithèque le plus connus est sans doute Lucy (Australopithecus afarensis ) , découverte en Ethiopie. L’étude de son bassin,de son fémur, et de ses pieds à démontrer qu’elle était bipède avancée mais qu’elle ne marchait pas encore de manière parfaite.

B) L’Homo Habilis : environ - 3 millions d’années
Découvert principalement en Afrique australe et en Afrique orientale (Tanzanie…)
l’Homo habilis, ou homme habile, maîtrisait parfaitement la bipédie de manière ‘’archaïque’’ qui évoluera plus tard chez l’HomoErgaster.
C’est la première espèce du genre Homo à avoir inventée et utilisée des outils (industrie Oldowayenne CF photo ) . En effet, Il taillait des objets simples en pierre pour obtenir des outils tranchants pour lui permettre de découper des morceaux de viande. L’étude de sa dentition a montrée qu’il était omnivore (Il ne chasse pas encore, mais commence à ce nourrir de la moelle osseuse descharognes, particulièrement riche en lipides). Le fait qu’il commence à se nourrir de viande riche, explique aussi que le volume de sa capacité crânienne soit supérieur à celle des australopithèques (Environ 650 cm3 contre 550 cm3 pour l’Australopithèque). Comme la taille de son cerveau augmente… Les capacités intellectuelles aussi, ce qui va lui permettre d’être encore plus inventif dans lacréation d’outils.

C) L’Homo Ergaster : environ - 2 millions d’années
L’Homo Ergaster vivait en Afrique, les scientifiques le comparent à un habilis évolué. En effet, c’est le précurseur de la chasse, il consomme donc de la viande fraîche, ce qui engendre une évolution de sa capacité crânienne (environ 850 cm3) il n’est plus un charognard comme l’homo habilis et devient prédateur n°2. Il...
tracking img