Evolution des villes en europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Des villes européennes solidaires
[pic]
Auteur
[pic] Denise PUMAIN   
| |  |
| |Pour la géographe Denise Pumain, la croissance de la population urbaine européenne sera modérée dans les prochaines décennies. Les |
| |villes devront donc faire face, par despolitiques adaptées et une certaine solidarité, à la concurrence du reste du monde. En |
| |veillant à ne pas banaliser leurs formes et leurs valeurs urbaines. |
| |  |
| |L’Europe est une région dumonde où l’évolution des villes semble largement prévisible. D’abord, parce que la transition urbaine, qui|
| |a suscité de très fortes croissances depuis le début du XIXe siècle jusque dans les années 70, voire 80 dans les villes de l’Europe |
| |du Sud et de l’Est, est désormais terminée. Avec une croissance démographique générale assez faible, des réserves de population |
| |ruralepratiquement épuisées partout, une immigration extérieure très contrôlée, on s’attend dans les prochaines décennies à une |
| |stabilisation de la croissance globale de la population urbaine, à un niveau assez bas. En outre, les très fortes interdépendances |
| |entre les villes européennes, qui se sont construites depuis des siècles par de multiples relations politiques, économiques et|
| |culturelles, et encore renforcées par l’intégration au sein de l’Union européenne, réduisent les probabilités de grandes divergences |
| |entre leurs évolutions. |
| | |
| |  |
| |La mondialisation et les grandes villes |
| | |
| |Mais si l’on sait que la dynamique des systèmes de villes anciens, très intégrés, est en général celle d’une croissance distribuée, à|
| |peu près également répartie dans toutes les parties du système, on sait aussi que cette dynamique peut se trouver fortement altérée |
| |par des chocs externes. Les incertitudes qui pèsent sur l’avenir des villeseuropéennes viendront moins de leur dynamique propre que |
| |des réponses qu’elles sauront apporter aux défis que leur pose l’évolution dans le reste du monde. Pour l’Europe, ces évolutions |
| |différentielles des villes se mesureront moins en termes d’inégalités de croissance démographique que de réussite économique et de |
| |qualité de la vie urbaine.|
| |Le premier facteur qui oriente les évolutions des villes est le résultat cumulé de leur évolution passée, c’est-à-dire leur taille, |
| |que l’on peut mesurer par le nombre d’habitants mais aussi et surtout en termes de poids économique et de diversité fonctionnelle et |
| |sociale. Nous sommes en effet entrés dans unephase nouvelle d’accélération des communications, d’intensification des échanges |
| |internationaux et de transformation des formes d’organisation du travail dont les conséquences, visibles dans de nombreux pays dès la|
| |fin des années 80, sont une nouvelle phase de métropolisation, c’est-à-dire de renforcement des grandes villes. Ce changement est |
| |d’ailleurs perceptible bien...
tracking img