Evolution du capitalisme depuis la revolution industriel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION :
SUJET : L’évolution du capitalisme depuis la révolution industrielle.

L’émergence du capitalisme est souvent associée aux prémices de la révolution industrielle et au XVIII siècle. Le capitalisme se définit par l'appropriation privée des moyens de production, les échanges sur les marchés et surtout par l'accumulation des capitaux. Le marché se définit comme le lieu où serencontre l'offre et la demande d'un bien donné et où se détermine le prix. Le capitalisme occidental correspond à l'apparition d'un esprit nouveau et, d'une révolution culturelle et technique : c’est la révolution industrielle.
Comment la révolution industrielle a-t-elle alors contribuée à une évolution en profondeur du capitalisme; par laquelle on verra naitre plus tard plusieurs modèlescapitalistes ?
Nous étudierons tout d’abord dans une première partie, les évolutions engendrées par les révolutions industrielles de chaque époque ; puis dans une deuxième partie, nous nous intéresserons aux mutations du capitalisme aboutissant à la naissance différentes formes de capitalisme.

Le nouveau système technique qui se met en place, lors de la révolution industriel, permet alorsl’évolution de certains principes du capitalisme moderne comme l'amélioration de la productivité, l'économie de main d'œuvre, l'augmentation de la production en volume ou encore l'investissement.

I- LES EVOLUTIONS DU CAPITALISME

Des la première révolution industriel, les formes de propriété privée des moyens de production se développent avec le mouvement des « enclosures », le système des« putting out » et donc la naissance des manufactures dans les villes. Ces anciennes organisations, lors de la première révolution industrielle, sont annonciatrices de futurs rapports sociaux entre employeurs et salariés. Ces organisations vont rapidement s’intéresser au problème de la main d’œuvre et d’organisation du travail.

On voit trois formes d’organisation du travail se succéder au cours du XXesiècle.

Le taylorisme est une organisation du travail qui doit son nom à l'ingénieur américain F.W.Taylor . Cette méthode visait, par son organisation très scientifique, à maximiser les rendements donc les profits. Elle repose sur l’analyse des techniques de productions, les cadences de travail, soit la division du travail et sur la conception des taches. Il favorisera aussi une organisationen fonction de la fatigue des ouvriers. Pendant la révolution industrielle, travailler plus ne rapportait pas plus ; Taylor introduit alors la notion de motivation des salaires, ainsi le passage du salaire à la tache au salaire à l’heure. L’organisation scientifique de Taylor repose sur une schématique de double division du travail :
La division horizontale qui consiste en la parcellisation destaches, processus de décomposition en taches élémentaires, confié à des ouvriers spécialisés.
La division verticale qui constitue à séparer les taches de conception du travail et celles d’exécution. L’ingénieur pense le travail et l’ouvrier l’exécute.

Le fordisme, qui succède au taylorisme, est conçu par Henry Ford. Ce système d’organisation du travail prône la division du travail plus letravail à la chaine, la standardisation des produits, et une politique d’augmentation des salaires (le fameux « five dollar a Day »contre 2ou 3 avant). Les objectifs sont alors d'accroître la productivité et la production de masse de l'entreprise avec en contrepartie une consommation de masse généré par la hausse des salaires et la baisse des prix, par une baisse des couts de production. Lesentrepreneurs génèrent des profits et investissent. On parle alors de croissance fordiste, durant la période des Trente Glorieuses, jusqu'à la crise de 1974. Le fordisme se voit dépassé par la concurrence des entreprises asiatique fonctionnant selon le toyotisme.

Le toyotisme élaboré par un ingénieur japonais, au lendemain de la seconde guerre mondiale, pour relancer l’économie japonais. Il met au...
tracking img