Evolution du controle de gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CONTROLE DE GESTION ET APPRENTISSAGE ORGANISATIONNEL

Le 22.09.2011

Etude de cas : L’évolution de la fonction contrôle de gestion

1. Quels sont les éléments de l’environnement de l’entreprise qui ont pu conduire à cette évolution?

L’environnement de l’entreprise a beaucoup évolué. En effet, il est passé de stable à instable et donc plus complexe à cerner pour les entreprises.
Celase traduit notamment par une complexification de la demande à laquelle l’entreprise doit s’adapter. En effet, les clients ne prennent plus seulement en compte le prix sinon le rapport qualité/prix, et de plus, ils se diversifient de par leurs goûts, leurs besoins, leurs envies, etc.
D’autre part, on observe une intensification de la concurrence notamment du fait de la mondialisation des marchésqui oblige les entreprises à prendre en compte de plus fortes menaces externes.
Cela conduit donc les entreprises à améliorer leur réactivité.
En outre, les actionnaires exigent de plus en plus d’explications sur la gestion globale de l’entreprise que le contrôleur de gestion doit être à même de fournir.
Il y a également eu l’ apparition d’autres éléments autres que ceux seulement économiques etfinanciers, comme par exemple les préoccupations environnementales (développement durable) ou réglementaires.

2. Quelles sont les caractéristiques principales de l’entreprise pour chaque type de contrôle de gestion?

Nous pouvons observer deux types de contrôle de gestion :
● Le contrôle de gestion en vision traditionnelle
● Le contrôle de gestion en vision actuelle

Nous allonsidentifier ci-après les différents éléments qui caractérisent l’entreprise selon ces deux types de contrôle gestion.

En ce qui concerne la vision traditionnelle, l’entreprise se caractérise par le fait que la fonction de contrôle de gestion était isolée des autres fonctions de l’entreprise. En effet, elle n'interagissait pas avec les autres services notamment sur la communication de donnéesinternes à l’entreprise. L’organisation était donc centrée et fermée sur elle-même.
De plus, les préoccupations de l’entreprise se centraient essentiellement sur les aspects économiques notamment sur la volonté de maîtrise des coûts. On est donc confronté à une vision taylorienne de l’entreprise.

Concernant la vision contemporaine, l’entreprise est caractérisée par une certaine transversalité desfonctions internes à l’entreprise. En effet, à notre époque, les différents services de l’entreprise communiquent entre eux et ont donc une meilleur coordination afin d’atteindre le même objectif.
Par ailleurs, les entreprises mettent en avant une politique de culture d’entreprise à savoir que l’ensemble des salariés partagent des valeurs communes. Cela permet ainsi d’atteindre les objectifsfixés.
D’autre part, les entreprises contemporaines mettent l’accent sur les capacités relationnelles du contrôleur de gestion plutôt que ses capacités techniques. En effet, le contrôleur de gestion va devoir communiquer avec les différents services pour récupérer des données et les analyser.

3. A quels concepts managériaux Anthony fait référence dans ces deux définitions? Pourquoi sont-ilsdifférents?

En management, il existe deux grandes approches :
● L'économie des organisations (provenant de l’économie) se centre sur les outils permettant la mise en œuvre de la production et l'échange de biens et de services. Il s’agit d’une étude de l'organisation comme entité économique spécifique, l'entreprise étant l'organisation analysée de manière privilégiée.

● La sociologie desorganisations (provenant de la sociologie) qui étudie comment les acteurs construisent et coordonnent des activités organisées. C’est donc une science sociale qui étudie les organisations, en prenant en compte des modes de gouvernance et de l’environnement.

En ce qui concerne les définitions d’Anthony :
● Celle de 1965 se rapproche du concept de l’économie des organisations. En effet, on...
tracking img