Evolution of women in advertising

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6536 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Table des matières

A – Protocole expérimental ………………………………………………………………………………………………………. 2

1. Description des expérimentations : paramètres similaires / dissimilaires ………….……..….… 2

2. Designs et validité de l’expérimentation « Le jeu de la mort » …………………………………..……. 6
a. Designs …………………………………………………………………………………………………………..……. 6b. Réalisme et validité de l’expérimentation ………………………………………..……………..….. 7

B – Contexte de la réplication …………………………………………………………………………………………………... 8

1. Description des chercheurs, acteurs, participants …………………………………………………………… 8

2. Critiques et réactions ……………………………………………………………………………………………………….. 9

C – Critique éthique ……………………………………………………………………………………………………….……….. 10

D– Conclusion ……………………………………………………………………………………………………….……………….. 13

Bibliographie ………………………………………………………………………………………………………………………………... 14

Annexes ………………………………………………………………………………………………………………………………………… 17

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
A – Protocole expérimental
1. Description des expérimentations : paramètressimilaires / dissimilaires

|
EXPÉRIENCE DE MILGRAM
(1963) |
EXPÉRIENCE « LE JEU DE LA MORT »
(2009) |

Buts, Hypothèse |
Mesurer l’obéissance à un ordre, même contraire à la morale ;
Mesurer la soumission à l’autorité« Des individus soumis à une autorité peuvent commettre des actes qui vont à l’encontre des valeurs auxquelles ils sont attachés » |
Démontrer la puissance de l’autoritétélévisuelle ;
Démontrer la violence des émissions de téléréalité« La télévision peut faire obéir tout individu à diverses injonctions qui vont parfois à l’encontre de nos valeurs, émotions et volontés profondes » La télévision pourrait-elle organiser un jeu dans lequel la mort constituerait un divertissement ? |

Conclusions | Aucun participant ne refusa le principe de l’expérience et tousatteignirent 135 volts.En moyenne, les individus stoppèrent l’expérience à 360 volts.Chez beaucoup de sujets, des signes d’agitation et de réticence se sont manifestés et ce, particulièrement lors des dernières questions. 62,5% des sujets de l’expérience de Milgram parviennent au terme de celle-ci et envoient donc à trois reprises des chocs électriques de 450 volts. L’autorité a une influence trèsimportante sur le comportement des individus. Elle a le pouvoir de pousser ceux-ci à commettre des actes de barbarie, souvent en totale contradiction avec leurs valeurs. Selon Milgram, les résultats sont « inattendus et inquiétants » : des psychiatres prédisaient un taux de 1‰ sujets infligeant 450 volts à leur victime, de même qu’une moyenne des chocs maximums de 150 volts. | Au fur et à mesuredes injonctions données par l’animatrice, les candidats s’enfoncent dans le processus d’obéissance. Ils deviennent des agents au service de l’animatrice. Les participants vont ainsi adopter le comportement qu’ils pensent désirable face aux injonctions. * Les scientifiques ont constaté que 70% de personnes rigolent au premier cri du complice, c’est-à-dire après avoir administré la charge de 80volts. Hypothèse sur l’interprétation du rire : baisser la tension * Au seuil des 180 volts, 17% des participants ont triché en accentuant la bonne réponse. Hypothèse sur l’interprétation de la tricherie : diminue la culpabilité MAIS augmente l’obéissance * A 300 volts, certains participants parlent au-dessus des cris du complice et nient ainsi ses cris. Hypothèse : « Etat agentique » descandidats  * 81% des candidats ont été jusqu’à administrer la décharge électrique la plus forte, 460 volts.Les joueurs d’un jeu télévisé peuvent torturer leur partenaire et lui infliger des souffrances extrêmes ; le pouvoir de la télévision est terrifiant !Selon Christophe Nick, « un être seul confronté au pouvoir devient le plus obéissant qui soit ».Concernant le public, personne n’a tenté...
tracking img