Evolution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EVOLUTION L'apparition de la vie
L'étude de l'évolution consiste à comprendre comment les molécules élémentaires1 répandues dans l'Univers et présentes sur la Terre primitive se sont progressivement complexifiées pour donner naissance à la vie sur Terre, aux cellules animales et végétales. L'hypothèse dominante dans la recherche des origines de la vie a d'abord été l'apparition des protéines àpartir de la matière inerte. En effet, la synthèse de protéines à partir d'éléments non organiques semble relativement facile et des essais ont été accomplis avec succès. Cependant cette hypothèse souffre d'un grave défaut : les protéines ne se répliquent pas et l'information n'a pas de moyen de se transmettre d'une génération à la suivante. Ce défaut a conduit à abandonner l'idée d'une origineprotéinique de la vie.
Les acides nucléiques ont été proposés comme auto-enzymes. Non pas l'ADN, mais sa copie transcrite, l'ARN. Lors de l'apparition de la vie, la chimie très complexe actuelle n'existait pas et si la vie a commencé avec des acides nucléiques, ceux-ci devaient être en mesure de se répliquer par eux-mêmes ; dans certaines circonstances une section d'un brin d'ARN pouvait se détacheret se comporter comme une enzyme, donc servir d'aide à la réplication de la molécule principale. La vie trouverait donc peut être son origine dans un monde où la molécule d'ARN jouait à la fois son rôle actuel mais aussi celui d'enzyme : le monde de l'ARN.
Si la vie fut d'abord basée sur l'ARN avant de l'être sur l'ADN, encore faut-il expliquer comment l'ARN fit son apparition. Or ce dernier estdéjà un système très complexe et doit donc descendre de molécules plus simples également capables d'autoréplication. Il est raisonnable de considérer que ces molécules étaient elles-mêmes déjà formées de nucléotides, et la question se pose donc de la formation de chaînes de nucléotides à partir des ingrédients initialement présents sur Terre.
La première étape consiste à produire les composantscomplexes du nucléotide, soit le ribose (un sucre) et les bases azotées. Ceci apparaît difficile mais réalisable. Cette difficulté peut néanmoins être surmontée si les sucres sont produits dans l'atmosphère ou à la surface des océans et si les bases azotées le sont dans les profondeurs des océans ou lors d'impacts de comètes riches en précurseurs des bases azotées.
La deuxième étape estl'association de ces molécules de base pour former des nucléotides. Il s'agit là du point le moins bien compris dans toute la description. En effet, les essais en laboratoires produisent bien des nucléotides, mais en quantité trop faible et insuffisante pour permettre au processus de continuer.
La troisième étape est le regroupement de nucléotides isolés pour former des chaînes d'acides nucléiques.Celui-ci ne pose pas de problème majeur puisque des expériences en laboratoire simulant des conditions réelles ont permis de créer des chaînes contenant jusqu'à quinze nucléotides.
La quatrième étape est l'autoréplication des acides nucléiques. Les expériences en laboratoire ont depuis longtemps montré qu'on pouvait facilement répliquer des chaînes d'acides nucléiques à l'aide de simples nucléotides.Finalement, une fois créée, la molécule d'ARN va peu à peu s'améliorer. En effet, lors de la réplication, toutes sortes d'erreurs de copies peuvent se produire. Celles-ci sont généralement néfastes, mais elles peuvent de temps en temps se révéler positives et améliorer le message génétique si elles apportent à la molécule des atouts dans la lutte quotidienne pour survivre. Les molécules d'ARNdeviennent donc petit à petit plus complexes et plus performantes. A un moment, certaines deviennent capables de lier les acides aminés présents dans l'environnement pour former des protéines, et ces dernières prennent le dessus dans la fonction d'aide à la réplication.
Après l'apparition de l'ARN, l'étape suivante, probablement accidentelle, est l'évolution de l'ARN en ADN. Cette nouvelle molécule...
tracking img