Examen technique d'officier de police judiciaire 2007

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2412 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EXAMEN TECHNIQUE D'OFFICIER DE POLICE JUDICIAIRE 2007 Date : 18 octobre 2007 Horaire : 14 à 18 heures
ÉPREUVE PRATIQUE DE PROCÉDURE PÉNALE
Gendarme ALPHA, officier de police judiciaire, vous exercez vos fonctions à la brigade autonome de St REMY.
Le 16 octobre 2007 à 05 heures 15, le centre opérationnel et de renseignements de la gendarmerie (C.O.R.G.) de BRIERE vous demande d'intervenir au n°2 de la rue Saint Augustin à HATOIS, suite à l'appel téléphonique de madame Claudine LEBRUN signalant, alors qu'elle venait de regagner son domicile, y avoir découvert son époux, Stéphane LEBRUN gisant à terre à demi inconscient et le visage ensanglanté.
Vous vous transportez aussitôt sur les lieux en compagnie des gendarmes Sabine LACHAISE (OPJ) et Marc LAPORTE (APJ).
A 05 heures 45, parvenantsur place, vous sonnez à la porte de l'appartement. Madame Claudine LEBRUN vous ouvre et vous conduit dans le salon où vous constatez qu'un homme y est allongé, dos au sol. Sa chemise est déchirée, son visage ensanglanté, du sang s'écoule de son nez et de ses arcades sourcilières fendues. Sa lèvre supérieure est tuméfiée. Un désordre manifeste règne dans la pièce, les meubles ont visiblement étéfouillés et leur contenu répandu sur le sol. Claudine LEBRUN, affolée et en pleurs, vous précise que l'homme à terre est son époux Stéphane.
Ce dernier vous indique très difficilement en murmurant : « C'est le belge qui m'a cogné. Il voulait que je lui dise où j'avais mis la marchandise ».
L'urgence de la situation ne vous permet pas de faire préciser les paroles prononcées. Vous sollicitez sansdélai l'intervention des pompiers. Les secours arrivent très rapidement, prodiguent les premiers soins sur place avant de transférer à 06 heures 30 Stéphane LEBRUN vers le service des urgences du centre hospitalier d'ANCERVILLE.
L'évacuation terminée, vous prenez les mesures visant à préserver l'intégrité des lieux, rendez compte des faits à votre commandant de brigade et informez le magistratde permanence au Parquet de BRIERE qui vous prescrit de poursuivre l'enquête et de l'aviser de son évolution. Votre commandant de compagnie obtient l'appui de la Brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires (B.D.R.I.J).
Le technicien en identification criminelle, OPJ de la BRDIJ, rejoint les lieux et procède à compter de 07 heures 30, aux constatations et recherches àcaractère technique et scientifique. Ces opérations se révèleront négatives, aucune trace exploitable ne sera prélevée.
Simultanément, vous donnez mission aux gendarmes LACHAISE et LAPORTE de procéder dans les étages de l'immeuble à une enquête de voisinage.
DGGN/SRH/SDRF/Bureau des concours et examens 1/6
Ils vous rapportent que seule l'occupante de l'appartement contigu à celui des LEBRUN aentendu ce dernier rentrer vers 04 heures. Elle pense, pour avoir perçu des intonations de voix différentes, qu'il était accompagné. Une dizaine de minutes plus tard, elle a nettement entendu quelqu'un crier durant une petite minute, cris accompagnés d'autres bruits dont elle ne peut définir l'origine. Observant la rue depuis la fenêtre de sa cuisine, elle a vu un homme de grande taille s'engouffrerdans une BMW de teinte noire dont le phare avant droit ne fonctionnait pas, et quitter les lieux à vive allure.
A 10 heures, vous vous transportez au service des urgences de l'hôpital d'ANCERVILLE où le docteur HERMANN Edwige, urgentiste de garde, vous indique que l'intervention chirurgicale réalisée n'a pas permis de sauver l'oeil gauche de LEBRUN. Requis par vos soins, ce médecin, non inscritsur une liste d'expert, vous remet un certificat médical détaillé relatif à l'état de santé de Stéphane LEBRUN.
Ce document mentionne : - la présence d'hématomes récents sur le corps,
- que les radiographies effectuées révèlent une fracture du nez, - que les arcades sourcilières ont été suturées, - une perforation de la cornée centrale entraînant une cécité totale et définitive de l'oeil...
tracking img