Exclusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pb Sociaux : 25/02
La protection sociale et l’exclusion
Le mot exclusion date du début des année 70 / 71 . Il apparait avant que n’éclate la crise de l’hiver 74/75.
On est en période de prospérité Eco. Tel que la France et L’Europe n’en avait connu avant avec + 6, + 5 % de croissance en plus. L’exclusion n’est donc pas forcement lié à une période de crise.
Ce phénomène est encoremarginal et ne concerne que les acteurs sociaux. La crise va éclater est le chômage monte en flèche et l’exclusion va devenir un Pb majeur car va concerner de plus en plus de personne et va devenir un Pb Po.
L’exclusion c’est quoi ?
Définition Celle des organisations inter. (OMS, ONU )
Sont exclu tous ceux qui sont en pauvreté absolu. Ceux qui n’ont pas les moyens Fi. De satisfaire àleurs besoins fondamentaux, se nourrir, s’habiller et de se loger cela a la fois.
Aux USA pour 2008 cela représentait 18% des américainsselon les normes inter. Et américaines. Si on regarde le cas des enfants cela concerne 13% des enfants qui se trouvaient en situation de pauvreté absolu. Cela rep. Pr 12 mois pour une famille de 3 personnes 16 000 dollars par an le seuil de pauvreté .
Pourla France en 2009 le seuil de pauvreté est fixé en unité de consommation à 900€/ par mois , somme idéal pour se loger , se nourrir , s’habiller .
Ce critère est insuffisant car ne rend pas conte de la difficulté de l’exclusion , mais par rapport a qui ?
La pauvreté relative On ne prend plus en compte les besoins élémentaires.
On établie la moyenne des revenus salariaux en France.On considère que ceux qui sont dans les 50% de cette moyenne font parties de la pauvreté relative.
La pauvreté ressentie ( subjective ) C’est un sondage ou l’on demande aux gens si ils sont pauvres ou exclu. Si ils se sont déjà trouver dans une situation de pauvreté ou d’exclusion
En 2009 , 30% des personnes interrogé ont répondu qu’elles avaient connu une période de pauvreté plus oumoins longues .
56% personne des personnes interrogé ont repondu qu’ils ont connu quelqu’un en situation de pauvreté ou d’exclusion .
La pauvreté en conditions de vie On va considéré qu’une personne est exclu lorsqu’elle cumul d’au moins 2 .
Des contraintes budgétaires (aucune épargne de précaution ,découvert bancaire régulier )
Retard systématique de paiement(prélèvement)
Restriction de consommation
Difficulté de logement
2005 : crise touchait 13% de la pop° 2009 : la cris touchait 19% de la pop° soit 11 millions de pers.
L’Etat a mis en place un certain nombre de mesures, de lois :
-La 1ere lois de lutte contre l’exclusion est celle qui installe le RMI (revenu minimum d’insertion)
-Loi de 1990 qui met e place le droit auxlogements
1998 : loi relative à la lutte contre l’exclusion
1999 : installe la CMU ( couverture médicale universelle)
-Décembre 2000 : loi de solidarité et de renouvellement urbain ( quota De 20% de logement social )
2005 : loi de programmation cohésion social , elle fixe un objectif sur 4 ans et des objectifs intermédiaire chaque années . Chaque année il y a un rapport d’étatpublique
2006 : Loi relative à l’égalité des chances
-2007 : droit opposable au logement
-Sept. 2009 : installe le RSA ( revenu de solidarité Active )
Pq autant de loi et une telle augmentation du nombre d’exclu ?
Toutes ces aides rep. 30% du PIB soit 500 milliard d’€ , la moitié des budget des conseil G. est consacré à sa .
Toutes ces lois et budgets n’endigue pas lapauvreté et l’exclusion.
Le RMI est un échec et un succès . L’idée de départ fut de fournir atoute personne de moins de 25 ans se trouvant en dehors de tout système de formation et n’ayant pas d’emploi. L’idée était de donner un revenu minimum avec un objectif étant l’insertion et se réinsérer dans un circuit , C une sorte d’aide transitoire . L’insertion, combien sont revenu sur le marché d...
tracking img