Exemple de nouvelle (ps les page ne sont pas dans le bonne ordre référé vous au date)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1534 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Matthieu Ryckman
Le rêve.

Matthieu Ryckman
Le rêve

Tableau de Picasso
Le rêve.
1932

Avant de mourir notre héroïne nous confie un secret, qu’elle garde en elle depuis quarante ans.
Alors qu’elle s’apprêtait à passer des vacances tranquilles en Bretagne avec sa famille, son frère Nathan débordant d’énergie découvre dans le jardin une étrange statue qui va bouleverser sa vie…Indication :
Ce texte est composé de phrase bretonne, à partir d’un vocabulaire très sommaire.



Je vais vous raconter, un passage de mon existence qui m’a perturbé pendant plus de quarante ans. Je vous dis cela car je vais bientôt rejoindre les anges.
Introduction
Le Rêve

1
24 Juillet 18H00
Enfin nous arrivons à notre destination. Maintenant les vacances peuvent commencer. Dans lesminutes qui suivaient, je découvris en même temps que ma famille le domicle que mes parents avaient loué pour les semaines à venir. C’était une maison typique de la région Bretonne, les murs étaient assemblés avec des pierres et du mortier, des fenêtres en bois et un toit en ardoise noire ravagé par la mousse. Mon frère débordant d’énergie sortie de la voiture, et se rua vers le jardin. De peurqu’il lui arrive un accident , je me lançais à sa poursuite, mais la course sera de courte durée. Mon frère s’arreta tétanisé, il y avait de quoi, il se trouvait face à une statue, mais pas n’importe laquelle, celle-ci représentait la faucheuse, un squellette habillé d’une bure dont la capuche lui recouvrait la tête et elle tenait dans ses deux mains une faux gigantesque ornées de symboles celtique. Monfrère d’un temperament peureux ne resta pas longtemps et rentra aussitôt à la maison. Avant de le rejoindre, je découvrie des inscriptions sur le pied-d’estale, mais je ne pus les lires, car celles-ci étaient gravées en breton. Voiçi ce qui était inscrit.
“ C’hwister lenn evit gerioù, mervel.“
Sentant que la pluie allait bientôt tomber, je me dépêchais de noter les inscriptions et de rentrerà la maison.

2

24 Juillet 2100H00H00
Lorsque nous finîmes de ranger nos affaires, je repris mes notes et avec un bon vieux dictionnaire Français-Breton, je m’attaquais à la traduction de ces mots.
Au bout d’un quart heure de réflexions je finis par aboutir à une traduction à la fois convaincante mais aussi inquiétante en voici le contenu :

“Celui qui lira ces mots, mourra“

Enlisant ces mots, j’ai eu des frissons, mais je me disais que cela avait été écrit pour effrayer les enfants du pays. Satisfaite, d’avoir réussir à traduire cette épigramme, je me rendit dans ma chambre pour m’y reposer, du moins je l’espérais.



25 Juillet 9H30
Je me réveillais en hurlant, je fus si surprise que j’en tombais du lit. Mes parents en entendant mes cris montèrent aussitôt. J’étaistraumatisée, ils avaient mis dix bonnes minutes à me calmer, quand ce fut passé mon père me demanda ce qui était arrivé. Je lui racontais tout, la statue vivante, les inscriptions …
Il m’arrêta et me dit que cela avait dû être un cauchemar, je ne pouvais pas le croire, ce que j’avais vu me semblait réel. Il me dit que tous ces événements n’avaient put ce produire, car nous étions arrivés laveille et qu’il n’y avait pas de statue dans le jardin. Ce-ci me resta en travers de la gorge je descendis aussitôt dans le jardin pour vérifier.
Lorsque je m’y rendis, je ne trouvai pas la statue, la pelouse était nue. A la place se trouvait une stèle sur laquelle avait été visée une plaque. Où l’on pouvait lire :
“ La mort est une métaphore à ne pas prendre à la légère“
Aujourd’hui, je vaisenfin savoir si cette phrase est réelle ou non. Mais une chose est sûre la mort se sent mais ne se voit pas.

8
3

25 juillet 6H00
“C’est, quoi ?“ M’écriais-je, en sursautant. J’entendis quelqu’un marcher à l’étage, c ‘est étrange car mes parents et mon frère dormaient au rez-de-chaussée. Décidée à savoir ce qui se passait, je me résolu vaillamment à ouvrir la porte, afin de découvrir...
tracking img