Exemple de tpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Tout au long de son histoire, l'’industrie de la musique enregistrée a connu des crises relatives à d'importants changements structurels. La crise du disque qui s'est fait sentir depuis la fin des années 1970 en France, se caractérise par une baisse continue des ventes. Depuis 1999, les ventes de CD s’érodent sur les marchés américain et européen. Durant cette périodeInternet se diffuse, et avec lui les applications permettant les échanges de fichiers.
Cette arrivée massive des nouveaux médias (téléphonie, Web, baladeurs numériques...) et les habitudes de gratuité acquises par les consommateurs contribuent à la chute du marché et à l’avènement d’une véritable révolution dans le secteur de la musique.

I - LE TELECHARGEMENT ILLEGAL :

1) LePeer-to-Peer (P2P) :

L'‘impact du P2P sur le marché du disque :
Les conséquences du Peer to Peer ou P2P sur le marché français du disque en 2004. Fléchissement des ventes de disques en France dû à la désaffection du public pour les CD, l'arrivée de nouvelles technologies, la concurrence de nouveaux supports multimédia, une gestion incohérente des prix. Impact limité du P2P sur la baisse desventes de CD : - 7 % en 2007, - 8 à - 10 % en 2008. Synthèse des différentes études traitant de l'impact du P2P. Etude de l'impact du P2P sur les consommations et des différents types de consommateurs ou de non consommateurs de P2P. Présentation des facteurs aggravant la baisse des ventes.
(Source :Magazine «PROBLEMES ECONOMIQUES»)

Les systèmes de recommandation que l’on a tousconnus également. Nous ne découvrons plus de nouveaux titres via quelques leaders d’opinion de notre entourage.

Ou plutôt si l’entourage s’est simplement considérablement élargi. Nos affinités avec un ou plusieurs styles musicaux vont nous amener à découvrir de nouveaux « influenceurs » en la matière sur des forums, blogs, sites ou via les fonctionnalités sociales des sites de streamingcomme Wormee ou Deezer.

Les pistes pour rebondir :
La baisse brutale des ventes de disques en France, largement imputable à l'explosion de l'Internet haut débit, oblige les producteurs à accélérer leur mutation. Le téléchargement de musique en ligne, pratiqué le plus souvent en toute illégalité, a fait plonger le marché du disque. Le développement d'une écoute immatérielle de la musiqueconstitue une réponse, mais elle n'est pas seule : les producteurs doivent aujourd'hui décliner une offre multi-support.
(Source : Magazine «LES ECHOS»)

L'industrie du disque baisse pavillon face aux pirates :
Analyse de la situation de crise de l'industrie française de la musique en 2007 et des facteurs qui contribuent au ralentissement des ventes de CD et de DVD : impact dutéléchargement illégal et faiblesses de la loi, régression du segment des sonneries de téléphone, faible activité des plates-formes de téléchargement payant, absence de modèle économique nouveau et performant.
(Source : Magazine «CHALLENGE»)

Le téléchargement illégal n'aurait pas d'impact négatif :
Une récente étude universitaire vient de contredire toutes les idées reçues au sujet dutéléchargement illégal de musique et de films sur Internet. En effet, selon les conclusions de cette étude, l'échange de fichiers multimédias ne nuirait pas aux ventes sur support classique (CD,DVD).
Basé sur un échantillon de 4000 personnes, cette étude montre que 89% des internautes utilisent les réseaux Internet pour échanger des fichiers musicaux et des films.
Autre chiffre intéressant,la moitié des personnes interrogées a déclaré dépenser plus de 40 euros par mois pour l'achat de CD et DVD. Bien que conscients des problèmes éthiques que posent le téléchargement illégal (54%) et des sanctions juridiques auxquelles ils s'exposent (59%), les internautes se défendent en dénonçant le prix exorbitant des supports musicaux et vidéos ainsi que l'opportunité qu'offre ses réseaux...
tracking img