Exemple rapport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4665 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Cette notice décrit brièvement le mode d’emploi du fichier de style logiciel de traitement de texte qui sert à préparer les versions finales des différents rapports des étudiants de Telecom St Etienne. Vous devez vous conformer strictement à ce modèle de document (couverture et corps du texte) hormis la page consacrée aux remerciements.

Lors de la rédaction d’un document, il fauts'assurer de la qualité du contenu c'est-à-dire rechercher des idées originales et des arguments pertinents afin de valoriser le travail préalable.

La phase de rédaction est à la fois complexe et longue d’où la nécessité d’organiser le travail. L’objectif est de produire un document obéissant à des exigences de qualité à la fois sur le fond et sur la forme ; Il est donc important de soigner lespoints stratégiques (introduction, conclusion, transitions), de gérer les parties satellites (table des matières, bibliographie, annexes, résumé) et de soigner la présentation.

Cette notice est composée de trois parties ; tout d’abord l’organisation du document, puis sa mise en forme et enfin des consignes spécifiques.

Première partie : Organisation de document

Un rapport contiendra lesdix éléments suivants :
- Une page de couverture,
- Une page blanche,
- Une page consacrée aux remerciements, si nécessaire,
- Une table des matières,
- Une introduction,
- Le corps du texte,
- Une conclusion,
- La bibliographie,
- Les annexes,
- Le résumé et les mots clés.

Les lignes qui suivent donnent des informations pour rédigercertains de ces éléments constitutifs du rapport.

1 Introduction

L’introduction présente le sujet dans son contexte et précise ses limites. Elle propose une «accroche» pour le lecteur, c'est-à-dire des éléments pour susciter son intérêt ou sa curiosité et le motiver à poursuivre la lecture. Elle annonce les grandes lignes du plan.

2 Le corps du texte

Rédiger c’est rendre ledocument agréable à lire, or ce n’est pas seulement l’affaire d’une mise en page attrayante. Pour éprouver du plaisir à lire le document il faut que l’on arrive à le comprendre facilement.
Le lecteur se laissera d’autant mieux convaincre que la lecture sera agréable : opter pour une mise en page aérée et soignée, tout en restant simple.
Une mauvaise orthographe dégrade la qualité de lecture, voire lacompréhension du texte : s’assurer qu’aucune faute n’a été oubliée. Utiliser au minimum le correcteur orthographique.
D’autres éléments peuvent aussi contribuer à une lecture agréable : la structuration du texte, la qualité de la rédaction, les illustrations et la taille du document.

1 Structuration du texte

Un paragraphe développe une seule idée qui doit apparaître clairement dans lapremière phrase, le reste du paragraphe amenant des précisions ou des exemples.
Ménager des transitions entre les paragraphes plutôt que les juxtaposer permet de mettre en évidence le fil conducteur ; les connecteurs logiques (en effet, ainsi, c’est pourquoi, bien que, mais, or, pourtant, cependant, etc.) sont ici particulièrement utiles.
Les phrases sont simples et courtes, chacune d’elles amène unélément nouveau tout en étant cohérente par rapport à la précédente.

2 Qualité de la rédaction

Éviter un style pompeux (phrases longues, vocabulaire précieux) qui nuit à la fluidité de lecture et peut être jugé prétentieux.
Privilégier la forme active (plutôt que passive) pour donner du dynamisme au texte.
Adopter un vocabulaire simple mais précis.
Préciser les définitions des termesn’appartenant pas au langage courant (on peut rassembler ces définitions dans un glossaire en fin de document en mettant une étiquette sur le mot qui indique au lecteur que le mot est défini dans le glossaire).
Poser clairement les notations utilisées et rester homogène tout le long du document (on peut aussi les rassembler dans un index en fin de document).
Expliciter tous les acronymes et les...
tracking img