Exercices controle de gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UE 213 – Management et contrôle de gestion

2008-2009

CAS ARAMIS (d’après l’épreuve n° 7 de l’examen d’État en 2000)
ÉNONCÉ
La société Aramis a pour activité la réalisation de logiciels informatiques de gestion pour de grands groupes. Chaque logiciel vendu représente un projet important qui nécessite entre 100 et 10 000 jours-hommes pour sa réalisation. A. Afin d’avoir un diagnostic plusprécis de la rentabilité de la société Aramis, une analyse par projet est effectuée. À titre d’exemple, cette analyse est appliquée au projet A.
Données budgétées Chiffre d’affaires Charges de personnel Autres charges de production Charges commerciales Charges de structure Jours consommés pour produire Jours facturés 650 000 350 000 120 000 50 000 40 000 1 200 1 200 Données réelles 670 000 420 000145 000 60 000 55 000 1 400 1 300

TRAVAIL À FAIRE A1. Présenter un tableau confrontant le compte de résultat réel et le compte de résultat prévisionnel du projet A. A2. Présenter une analyse de type prix-volume de l’écart sur chiffre d’affaires d’une part et de l’écart sur charges de personnel d’autre part. A3. Commenter les résultats précédents en précisant les limites de la méthode appliquéeaux projets informatiques. B. Une méthode de suivi a été mise au point pour obtenir en cours de projet, mois par mois, une estimation des résultats intermédiaires des projets en cours de réalisation. Les projets X et Y de la Société Aramis ainsi que ceux d’une filiale, la société Portos, seront analysés de la sorte. Les modalité de calcul sont les suivantes :
Caractéristiques du projetinformatique selon le contrat signé avec le client : – Nombre de jours – hommes – Chiffre d’affaires du contrat Données sur l’état d’avancement du projet : nombre de jours – hommes effectivement consommés Données de la comptabilité analytique : – La comptabilité analytique établit pour chaque type de projet un coût de revient du jour – homme dont le montant varie en fonction de la composition du personnelaffecté au projet. – Estimation du reste à faire : nombre de jours nécessaires pour terminer la commande du client.

J(p) CA(p) J(c)

Cr J(n)

Auteur : Didier LECLERE et Bernard MOISY – Intec-Cnam

1

UE 213 – Management et contrôle de gestion

2008-2009

À partir de ces données, le service contrôle de gestion effectue les calculs suivants :
Pour le projet en cours de réalisation :– Nombre de jours facturables : J(f) (correspondant au degré d’avancement du projet. Il s’agit de la différence entre le nombre de jours prévus par le contrat et le nombre de jours restant à faire pour mener à bien le projet). – Chiffre d’affaires facturable, CA(f) (partie du contrat déjà réalisé) – Coût de la partie du projet réalisé : C. – Une estimation du résultat intermédiaire sur le projeten cours : R(i). – Le taux de rentabilité du projet en cours T(i) Pour l’ensemble du projet : – Résultat prévu : R(p) – Le taux de rentabilité prévisionnel du projet T(p)

J(f) = J(p)–J(n)

CA(f) = J(f)/J(p) CA(p) C = J(c) × Cr R(i) = CA(f) – C T(i) = R(i)/CA(f)

×

R(p) = CA(p) – J(p) × Cr T(p) = R(p)/CA(p)

Les données analytiques pour le suivi des projets sont les suivantes :
ProjetX Données du contrat : – nombre de jours J(p) – chiffre d’affaires CA(p) Coût de la journée – homme Cr État d’avancement du projet : nombre de jours consommés Estimation du reste à faire 2 200 1 078 000 420 2 300 100 Projet Y 3 800 1 976 000 450 3 132 301 Société Portos 4 000 2 200 000 450 3 200 2 000

TRAVAIL À FAIRE B1. Analyser les projets X et Y de la société Aramis en dégageant : – lerésultat intermédiaire, – le taux de rentabilité correspondant à ce résultat intermédiaire, – le taux de rentabilité prévisionnel. B2. Proposer des graphiques simples susceptibles de figurer dans le tableau de bord mensuel destiné aux responsables des projets et à la direction générale : – suivi des jours d’une part, – suivi des coûts et du chiffre d’affaires, d’autre part. B3. Commenter la situation...
tracking img